Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 11:32
Repost 0
Published by Occam
commenter cet article
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 11:31
Gaza & Hamas

- West Bank Palestinians support terror rockets more than Gazans (Elder of Ziyon) - "A majority of 57% believe that launching rockets from populated areas in the Gaza Strip is justified and 39% say it is unjustified. Among Gazans, belief that it is justified to launch rockets from populated areas drops to 48% while increasing in the West Bank to 62%".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/10/west-bank-palestinians-support-terror.html

- Some lessons from a Hamas sermon (Elder of Ziyon) - "In it, he declares that Israel will never be part of the region, as it has been predestined by Allah to vanish" ; "Another point of this sermon is that, contrary to new Hamas claims that it is a national liberation movement, al-Hayya says that Palestine is the "spearhead of the nation." Not the "nation" but a "spearhead - for the entire Muslim 'umma, or, in current parlance, the Caliphate".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/10/some-lessons-from-hamas-sermon.html

- Gaza exports this week: sweet potatoes, vegetables, fish (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/10/gaza-exports-this-week-sweet-potatoes.html


Israël

- Israël : week-end sous haute tension (i24) - "Les fêtes juive de Yom Kippour et musulmane de l'Aïd coïncident pour la 1ère fois depuis 33 ans".
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/societe/45988-141003-israel-week-end-sous-haute-tension
   "Cette fin de semaine s'annonce sous haute tension en Israël à la veille du Yom Kippour (le Grand Pardon) le jour le plus sacré du calendrier juif et de l'Aïd al-Adha (la fête du Sacrifice), à partir de samedi, la fête la plus importante pour les Musulmans. Les forces de sécurité israéliennes sont en état d'alerte maximal par crainte de débordements et d'affrontements entre les deux communautés, c'est la première fois depuis 33 ans que ces deux fêtes coïncident. Le climat est particulièrement tendu dans les zones où les populations juives et musulmanes sont mélangées comme Jérusalem, Akko (St Jean d'Acre), Yafo-Tel Aviv et Hébron (Cisjordanie). Les passions sont exacerbées, d'autant que le Yom Kippour est pour les Juifs un jour de recueillement alors que l'Aïd al-Adha est célébrée dans une atmosphère festive et familiale. [...]"

- Jérusalem-Est : Netanyahu balaie les critiques (AFP)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/10/02/97001-20141002FILWWW00087-jerusalem-est-netanyahu-balaie-les-critiques.php
   "[...] Benjamin Netanyahu, cité par la radio, "a conseillé à l'administration américaine d'étudier les faits et les détails avant de se livrer à des déclarations", lors d'une réunion avec la presse israélienne à Washington. Il réagissait à une déclaration du porte-parole de l'exécutif américain, Josh Earnest, qui a déclaré que Barack Obama avait fait part à Benjamin Netanyahu, mercredi à la Maison blanche, de sa vive préoccupation après le feu vert donné à la construction de 2.610 nouveaux logements à Jérusalem-est.
    Josh Earnest a souligné que ce projet de construction "pourrait éloigner Israël même de ses plus proches alliés, et empoisonner l'atmosphère non seulement avec les Palestiniens mais aussi avec les gouvernements arabes avec lesquels le Premier ministre Netanyahu a indiqué vouloir bâtir des relations". Une formulation "exceptionnellement dure", selon les commentateurs israéliens.
    En réponse, Benjamin Netanyahu a souligné aux journalistes que ce projet de la municipalité de Jérusalem datait d'il y a deux ans, a ajouté la radio. Le ministre de l'Habitat, Uri Ariel, a pour sa part affirmé à la radio militaire que sur les 2.610 logements, "un millier seront destinés à des Arabes". Benjamin Netanayahu a également défendu les [Juifs] israéliens qui se sont emparés de force [??] mardi de 25 appartements à Silwan, un quartier palestinien de Jérusalem-Est. "Le gouvernement n'a rien à voir avec ces appartements qui ont été achetés en toute légalité par des juifs", a affirmé le Premier ministre selon la radio. [...]"
- PM to US: Get your facts right on Jerusalem construction (Israel Hayom) - "You know? First of all, these are not settlements. These are neighborhoods of Jerusalem. We have Arab neighborhoods and we have Jewish neighborhoods."
http://www.israelhayom.com/site/newsletter_article.php?id=20475
   "Prime Minister Benjamin Netanyahu on Wednesday rejected U.S. government criticism of an Israeli construction plan in an east Jerusalem neighborhood. "I think [the Obama administration] should be acquainted with the facts first," Netanyahu said in a NBC News interview with Andrea Mitchell in New York, after returning there from Washington, where he had met with U.S. President Barack Obama earlier in the day. "You know? First of all, these are not settlements. These are neighborhoods of Jerusalem. We have Arab neighborhoods and we have Jewish neighborhoods." [...]"
- Did the US denounce new Arab housing in Jerusalem? (Elder of Ziyon) - "Virtually all of the coverage of this story misses one important detail: Many of the housing units approved are earmarked for the Arab neighborhood of Beit Safafa!" ; "So either the US is telling Israel that they must not allow Arabs in Arab neighborhoods to build, or the US is only objecting to houses meant for Jews".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/10/did-us-denounce-new-arab-housing-in.html

- Barkat défend le projet de construction à Jérusalem-Est (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/barkat-defend-le-projet-de-construction-a-jerusalem-est/
   "Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, défend vigoureusement jeudi l’annonce du projet de construction de nouvelles maisons dans les quartiers du sud-est de la ville, quelques heures après que les Américains aient accueilli la nouvelle avec de vives critiques, ce qui est inhabituel de leur part. Ils affirment que cette décision pourrait être « toxique » pour les relations internationales d’Israël.
   « Je le dis fermement et clairement : construire à Jérusalem n’est pas toxique ou dangereux – c’est plutôt quelque chose d’essentiel et d’important et cela continuera à plein régime », a déclaré Barkat dans un communiqué de presse. « Je ne gèlerai les travaux de constructions dans la capitale israélienne pour personne ». « La discrimination fondée sur la religion, la race ou le sexe est illégale aux Etats-Unis et dans les autres pays civilisés », continue Barkat.
   « La construction des 2 600 appartements à Givat Hamatos, qui a été approuvée il y a deux ans, permettra aux jeunes personnes issues de toutes les communautés et de toutes les religions de vivre à Jérusalem et de construire leur futur ici. Nous ne nous excuserons pas pour cela »."


"Processus de paix"

- Palestine : Abbas déterminé à aller au Conseil de sécurité et à défier Washington (AFP)
https://fr.news.yahoo.com/palestine-abbas-d%C3%A9termin%C3%A9-%C3%A0-aller-au-conseil-s%C3%A9curit%C3%A9-165008619.html
   "Le président palestinien Mahmoud Abbas s'est dit déterminé mercredi à réclamer au Conseil de sécurité une date butoir pour l'occupation israélienne, en dépit des pressions américaines et même si la relation avec Washington est déjà "tendue". Il a également prévenu qu'il ne renoncerait pas à adhérer à la Cour pénale internationale (CPI) en cas de veto américain à une future résolution sur la fin de l'occupation israélienne. M. Abbas a fait cette déclaration à son retour de New York où il a assuré dans un discours véhément devant l'ONU son intention d'en finir avec le fonctionnement ancien des discussions de paix avec les Israéliens.
   "Les relations avec l'administration américaine sont tendues", a-t-il dit à des journalistes au siège de l'Autorité palestinienne à Ramallah (Cisjordanie), en qualifiant de "partiale" la réaction américaine à son discours. Washington l'avait jugé "offensant". "La direction palestinienne subit de fortes pressions pour ne pas aller au Conseil de sécurité et adhérer à des organisations internationales, la première de ces pressions portant sur l'aide", a dit M. Abbas. Les Palestiniens reçoivent chaque année 700 millions de dollars des Etats-Unis, a-t-il dit. "L'atmosphère est tendue (...) et il n'est pas dans notre intérêt de la tendre davantage. Mais en même temps, je maintiens que nous ne pouvons pas revenir sur notre décision" de présenter une résolution au Conseil de sécurité, a-t-il martelé. [...]
    M. Abbas a admis ne pas avoir la garantie de recueillir les voix des neuf membres nécessaires pour l'examen d'un projet de résolution et, "si nous les obtenons, il est fort probable que les Etats-Unis opposeront leur veto". Dans ce cas, "nous irons devant les organisations internationales et en premier lieu nous signerons le Statut de Rome pour adhérer à la CPI". Simultanément, "nous réexaminerons tous les accords avec Israël et notamment la coopération sécuritaire", a-t-il menacé. Depuis qu'il a obtenu le statut d'observateur à l'ONU en 2012, l'Etat de Palestine menace de rejoindre la CPI, ce qui lui permettrait de poursuivre les dirigeants israéliens pour crimes de guerre. [...]"
- Les Palestiniens demandent à l'ONU la fin de l'occupation d'ici novembre 2016, Cyrille Louis (Le Figaro) - "En envisageant de soumettre ce texte au Conseil de sécurité, Mahmoud Abbas semble tourner la page de deux décennies de négociations menées, le plus souvent sous médiation américaine, dans le cadre des accords d'Oslo. Ces derniers jours, l'Administration Obama a d'ailleurs manifesté son désaccord avec le chemin sur lequel le successeur de Yasser Arafat dit vouloir s'engager. «Nous continuons à penser - et à penser fermement - que la seule façon d'aboutir à une solution négociée est de conduire des négociations entre les deux parties», a réaffirmé mardi Samantha Powers, l'ambassadeur des États-Unis à l'ONU".
http://www.lefigaro.fr/international/2014/10/01/01003-20141001ARTFIG00453-les-palestiniens-demandent-a-l-onu-la-fin-de-l-occupation-d-ici-novembre-2016.php

- "Moderate " Fatah spokesperson urges death for selling land to Jews (Bay Bloggers)
http://proisraelbaybloggers.blogspot.com.au/2014/09/moderate-fatah-spokesperson-urges-death.html

- La rhétorique guerrière de Mahmoud Abbas, Marc Knobel (historien)
http://frblogs.timesofisrael.com/la-rhetorique-guerriere-de-mahmoud-abbas/
   "Dans un discours prononcé à la tribune de l’ONU et à la rhétorique particulièrement guerrière, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a critiqué très violemment Israël qu’il accuse d’avoir mené une « guerre de génocide », lors de l’opération « bordure protectrice », à Gaza. Le président palestinien le qualifie également d’« Etat d’occupation raciste » et affirme que l’avenir proposé par Israël n’est autre chose qu’« une des formes les plus odieuses d’apartheid ».
    Dans cet article, nous voulons examiner ce qu’il en est des accusations portées par le leader palestinien en tentant d’en démonter le mécanisme et en les mettant en perspective historique. [...] [voir l'analyse détaillée sur le site]
    Nous le voyons avec ces exemples, Mahmoud Abbas reprend dans son allocution à la tribune de l’ONU, TOUS, je dis bien TOUS les vieux poncifs de la propagande palestinienne, une machine parfaitement huilée depuis 60 ans qui pense, dit, organise, conduit et reconduit les mêmes accusations perfides et assassines. A coup sûr, ce n’est pas ainsi que Mahmoud Abbas fera la paix avec les Israéliens."


Daesh

- Guerre contre Daesh : où sont les morts ?, Luc Rosenzweig (Causeur) - "on nous cache les « dommages collatéraux » inévitablement produits par des frappes aériennes en milieu urbain. L’AFP est dans l’incapacité d’établir le compte précis des victimes, militaires ou civiles, comme elle l’avait fait  pendant l’opération « Barrière protectrice » à Gaza, en se fondant sur les seules informations fournies par le Hamas".
http://www.causeur.fr/guerre-contre-daesh-ou-sont-les-morts-29532.html
   "Depuis deux semaines, une coalition menée par les Etats-Unis s’est engagée dans une guerre aérienne contre les milices islamistes radicales du Daesh, en Irak et en Syrie. Les communiqués relatifs à ces opérations font état de cibles détruites : centres de commandement, chars d’assauts, raffineries et puits de pétrole alimentant les finances de cette bande d’égorgeurs. Fort bien.
    Cependant, il apparaît que cette milice a pris ses quartiers dans un certain nombre de localités peuplées de civils désormais soumis à leur terreur : tous n’ont pas la possibilité, ou les moyens, de s’enfuir vers la Turquie ou la région autonome kurde. Un reportage impressionnant, filmée en caméra cachée, par une journaliste dissimulée sous son niqab : montre la ville de Raqqa, en Syrie, place forte des djihadistes. On y voit une ville peuplée de civils vaquant, malgré la situation, à leurs activités quotidiennes.
    Alors, de deux choses l’une : soit les frappes aériennes de la coalition épargnent à dessein les zones peuplées, quitte à les transformer en sanctuaire pour les miliciens de Daesh et leurs chefs, soit, plus vraisemblablement, on nous cache les « dommages collatéraux » inévitablement produits par des frappes aériennes en milieu urbain. L’AFP est dans l’incapacité d’établir le compte précis des victimes, militaires ou civiles, comme elle l’avait fait  pendant l’opération « Barrière protectrice » à Gaza, en se fondant sur les seules informations fournies par le Hamas. Notre bonne conscience est donc préservée : à la différence des Israéliens, nous savons tuer des civils sans que cela se voie…"

- In Iraq, Syria, US lifts rules meant to protect civilians (Times of Israel) - "The White House revealed on Tuesday that its usually strict rules of engagement, intended to prevent civilian casualties of US airstrikes, have been relaxed in the current offensive against the Islamic State and other radical Islamist groups".
http://www.timesofisrael.com/in-iraq-syria-us-lifts-rules-meant-to-protect-civilians/

- White House ‘appalled’ no more by civilian casualties, Jennifer Rubin (Washington Post) - "this does underscore how misguided and unfair U.S. condemnation of Israel was".
http://www.washingtonpost.com/blogs/right-turn/wp/2014/10/01/obama-appalled-no-more-by-civilian-casualties/
   "I trust the Israelis will not lecture the administration that “there is always more to do” to avoid civilian casualties, nor will the Israeli government proclaim itself “appalled” and civilian deaths “totally unacceptable and totally indefensible” when it comes to fighting the Islamic State. The United States spoke in such terms to Israel during the Gaza War, but now has encountered the realities of war. And it turns out there is not always more to do.
    Yahoo News reports: "The White House has acknowledged for the first time that strict standards President Obama imposed last year to prevent civilian deaths from U.S. drone strikes will not apply to U.S. military operations in Syria and Iraq. A White House statement to Yahoo News confirming the looser policy came in response to questions about reports that as many as a dozen civilians, including women and young children, were killed when a Tomahawk missile struck the village of Kafr Daryan in Syria’s Idlib province on the morning of Sept. 23."
    The rules previously announced that handcuffed the administration are declared inapplicable here. (“[A] much-publicized White House policy that President Obama announced last year barring U.S. drone strikes unless there is a ‘near certainty’ there will be no civilian casualties — ‘the highest standard we can meet,’ he said at the time — does not cover the current U.S. airstrikes in Syria and Iraq. The ‘near certainty’ standard was intended to apply ‘only when we take direct action ‘outside areas of active hostilities,’ as we noted at the time,’ [the NSC spokeswoman] said in an email. ‘That description — outside areas of active hostilities — simply does not fit what we are seeing on the ground in Iraq and Syria right now.’”)
    Don’t get me wrong. The current U.S. practice is entirely legitimate. It is hard to argue with the assertion that “like all U.S. military operations, [airstrikes on the Islamic State] are being conducted consistently with the laws of armed conflict, proportionality and distinction.” However, this does underscore how misguided and unfair U.S. condemnation of Israel was. Perhaps Ben Rhodes, the politically minded national security official who took it upon himself to lecture Israel, should finally apologize.
    There is something else to be said here about the choice of airstrikes as the main U.S. tactic. The Obama administration has been roundly criticized for pursuing an air campaign that cannot possibly destroy the Islamic State. If that is a strategy with limited efficacy, what is the moral argument for continuing to employ it when civilian casualties result? It is one thing when a strategy is well-designed to achieve a specific military objective (e.g. destroying Gaza terrorists’ tunnels and rockets), but quite another when it is not. Imagine if Israel had conducted bombing raid after bombing raid resulting in civilian casualties rather than send in ground troops at great risk to them in order to strike with precision. I’m sure the Obama administration would have been appalled."


Europe

- Ukraine : obus près d'une école à Donetsk le jour de la rentrée, six blessés (AFP) - "Six adultes ont été blessés mercredi lorsqu'un obus est tombé près d'une école à Donetsk, bastion des séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine, le jour de la rentrée".
https://fr.news.yahoo.com/ukraine-d%C3%A9but-campagne-%C3%A9lectorale-combats-continus-lest-103411390.html
- Au moins dix morts dans un bombardement à Donetsk (Reuters) - "Des obus sont tombés dans la cour de récréation d'une école et ont détruit une fourgonnette mercredi à Donetsk, faisant au moins dix morts et neuf blessés".
https://fr.news.yahoo.com/au-moins-dix-morts-dans-un-bombardement-%C3%A0-125740809.html
- Rentrée dans l'est de l'Ukraine : dix morts (AFP) - "La rentrée des classes a viré au carnage mercredi dans l'est de l'Ukraine, avec 10 morts dans des bombardements, dont quatre dans une école" ; "L'obus est tombé au moment où les élèves reprenaient le chemin de l'école dans la zone sous contrôle des indépendantistes" ; "Les élèves ont passé la fin de la matinée dans les caves de l'établissement avant de pouvoir rentrer chez eux. Un jeune homme occupé dans l'après-midi à nettoyer les couloirs a raconté que sa soeur, présente dans l'école au moment de l'explosion, était "prostrée" à la maison. Les séparatistes accusent l'armée d'être à l'origine des tirs".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/10/01/97001-20141001FILWWW00299-rentree-dans-l-est-de-l-ukraine-dix-morts.php

- Ukraine : dix morts lors d'une rentrée sanglante (AFP) - "L'ONG Amnesty International dont les responsables ont visité la zone touchée par les tirs a mis cette attaque sur le compte de l'armée ukrainienne tout en estimant que les rebelles qui "placent des cibles militaires dans des quartiers d'habitation" devaient "partager la responsabilité"." Amnesty n'a jamais raisonné de la sorte pour le cas de Gaza, tendant plutôt à dédouaner le Hamas de toute responsabilité dans la mort de civils. Un double standard pour le moins troublant.
https://fr.news.yahoo.com/ukraine-dix-morts-lors-dune-rentr%C3%A9e-sanglante-051102600.html

- Poll: Europeans say both Israel, Hamas responsible for Gaza violence (Ynet) - "Europe thinks Israel, Hamas share responsibility for latest round of violence; 53% of Germans blame Israel for escalation compared to 39% in UK" (et 47% en France).
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4577373,00.html
   "Public opinion polls conducted by the Foreign Ministry in Europe's three most important countries – the United Kingdom, Germany and France – reveal that its residents hold Israel and Hamas responsible in equal degree for the latest bout of violence in the Gaza Strip. At least half of the residents of these countries believe that Hamas uses is civilians as human shields, but at the same time, blame the the IDF's disproportionate use of force in the Gaza Strip for the death of Palestinian civilians. [...]
    The poll found that half of those surveyed in each of the countries said that they had been regularly exposed to the news coverage of the Gaza conflict, 10% of which who said that they tuned in closely. Eighty percent of the respondents in the three countries were aware of the news coverage of Operation Protective Edge in one way or another.
    The majority of respondents in the three countries said both Israel and Hamas are to blame for the escalation in the Gaza Strip. Fifty three percent of Germans believe that both Israel and Hamas were at fault for the latest round of hostilities – an opinion shared by 47% of the French population and 39% of the British public. Fifteen percent of Germans, 15% of the French and 19% of UK respondents lay the blame solely on Hamas. At the same time, 8% of Germans, 11% of the French public and 19% of the British think Israel bears sole blame for the recent violence.
    Approximately half of the respondents in each of the three countries believe that Hamas uses its own Palestinian citizens as human shields, including 49% of Germans, 48% of the French people and 51% of the British. The survey further revealed that the respondents think both the IDF's use of disproportionate force and Hamas's use of civilians to protect it from Israel's attacks are to blame for the death of Palestinian civilians. [...]"
Repost 0
Published by Occam
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 10:58
Gaza & Hamas

- 4 Palestiniens sur 5 en faveur d’une reprise des tirs de roquettes (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/4-palestiniens-sur-5-en-faveur-dune-reprise-des-tirs-de-roquettes/
   "Quatre Palestiniens sur cinq (80 %) approuvent la reprise des tirs de roquettes de la bande de Gaza sur Israël si le blocus dans le territoire palestinien n’est pas levé, indique un sondage publié lundi.
    L’enquête d’opinion publiée environ un mois après la guerre de juillet et août et réalisée dans la bande de Gaza et en Cisjordanie indique que, pour 44 % des Palestiniens, la confrontation armée constitue le moyen le plus efficace de mettre fin à l’occupation israélienne et d’obtenir l’instauration d’un Etat palestinien ; 29 % pensent que la voie devrait être celle des négociations, 23 % celle de la résistance non-violente.
    La consultation réalisée par le Palestinian Center for Policy and Survey Research (PSR) traduit cependant un effritement dans le soutien à la lutte armée ou encore au Hamas et dans la satisfaction devant les résultats de la guerre. Le PSR l’attribue au maintien du blocus imposé au territoire et au constat fait par les Palestiniens de la situation dans la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas. Il y a un mois, 53 % des Palestiniens pensaient que la confrontation armée représentait le meilleur moyen de faire aboutir ses revendications.
    Ils étaient à cette époque – celle de la conclusion du cessez-le-feu entre Israéliens et Palestiniens après cinquante jours de guerre meurtrière – 79 % à attribuer la victoire au Hamas ; ils sont aujourd’hui 69 %. Ils sont aussi désormais plus nombreux à être mécontents (50 % sur l’ensemble des territoires, 59 % dans la bande de Gaza) que satisfaits (49 %) des gains obtenus à la faveur de la guerre par rapport aux pertes humaines et matérielles subies. La popularité du Hamas a également reculé. [...]"

- Erekat prétend que « 96 % des morts à Gaza étaient des civils » (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/erekat-pretend-que-96-des-morts-a-gaza-etaient-des-civils/
   "Confirmant l’assaut rhétorique de la direction palestinienne à destination d’Israël, le négociateur en chef de l’Autorité palestinienne, Saeb Erekat, lundi, a affirmé que 96 % des habitants de Gaza tués lors du conflit de cet été étaient des civils. Il a réitéré la charge du président de l’AP Mahmoud Abbas selon laquelle les Israéliens auraient commis un « génocide » et a accusé Israël d’imposer un apartheid contre les Palestiniens.
    Dans une interview à la radio militaire menée en anglais, Erekat a également affirmé qu’Israël a tué 12 000 personnes et en a blessé 12 000 autres à Gaza, mais il est possible qu’il se soit mal exprimé et ait voulu dire 2000 morts, un chiffre largement accepté. En réponse à l’interview de M. Erekat, le ministre de la Communication Gilad Erdan d’Israël a déclaré que la direction palestinienne fonctionnait comme « une industrie du mensonge » visant à délégitimer Israël et qu’il n’y avait « personne à qui parler » de paix côté palestinien. [...]"
- Erekat : Israël feint de ne pas voir les faits quant au « génocide » à Gaza (Times of Israel) - "Dans une interview avec la Deuxième chaîne, Erekat a rejeté les condamnations israéliennes et américaines de la terminologie d’Abbas dans son discours de vendredi à l’Assemblée générale des Nations unies et a déclaré « qu’ignorer les faits ne signifie pas qu’ils n’existent pas »".
http://fr.timesofisrael.com/erekat-israel-feint-de-ne-pas-voir-les-faits-quant-au-genocide-a-gaza/
- Erekat doubles down on Abbas' "genocide" accusation (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/09/erekat-doubles-down-on-abbas-genocide.html
   "Well, it is official: The Palestinian Arab leadership is accusing Israel of genocide. After Mahmoud Abbas made the accusation and the State Department denounced it, PLO executive committee member Saeb Erekat confirmed that, no, it was not a misstatement - this is what the PLO really thinks. Erekat said that "genocide was practiced by the Israeli government on the sons of the Palestinian people in the Gaza Strip, and we will endeavor to hold accountable those who committed these crimes; we will not allow them to go unpunished." [...]"

- Les salaires du Hamas : le fusible qui pourrait faire sauter l’union (Times of Israel) - "Alors que l’Autorité palestinienne se prépare à reprendre le contrôle de la bande de Gaza, les salaires impayés des milliers de fonctionnaires du Hamas demeure un point litigieux entre Ramallah et Gaza".
http://fr.timesofisrael.com/les-salaires-du-hamas-le-fusible-qui-pourrait-faire-sauter-lunion/

- Pourparlers secrets entre l'AP et Israël sur Gaza (i24)
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/45736-141001-pourparlers-secrets-entre-l-ap-et-israel-sur-gaza
   "Des responsables israélien et palestinien auraient mené des pourparlers directs et secrets à Ramallah en marge de ceux tenus au Caire, a révélé mardi soir le site israélien Ynet. Le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah aurait rencontré un haut responsable israélien et les deux hommes auraient discuté d'une série de possibles mesures humanitaires envers les résidents de la bande de Gaza, notamment l'octroi de permis d'exportation de marchandises vers la Cisjordanie, ce qui pourrait stimuler un sérieux relent de l'économie dand l'enclave palestinienne. [...]"


Israël

- Bibi speech at UN (video, transcript)
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/09/bibi-speech-videopart-1.html

- Lady Gaga : Le monde se trompe au sujet d’Israël (Times of Israel) - « Tel Aviv a été fantastique. L’image qu’a le monde d’Israël ne rime pas avec la réalité. C’est un pays fabuleux, et les gens sont dans un état d’esprit très positif. »
http://fr.timesofisrael.com/lady-gaga-le-monde-se-trompe-au-sujet-disrael/

- Hollywood : Israël Etat "terroriste" pour Mortensen (i24)
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/societe/45468-140928-mortensen-condamne-israel-d-etat-terroriste
   "L'acteur hollywoodien Viggo Mortensen, devenu célèbre pour le rôle d'Aragorn dans la trilogie du "Seigneur des Anneaux", a fustigé Israël dans une interview publiée samedi sur le site d'information américain The Daily Beast. [...] Viggo Mortensen fait partie des dix artistes qui ont signé la Déclaration de Toronto, accusant le Festival du film de Toronto d'avoir mis en avant la ville de Tel Aviv lors de l'inauguration de la soirée "City-to-City Spotlight" alors qu'Israël était en train "de mener son offensive à Gaza et poursuit sa politique d'occupation en Cisjordanie". [...]"


"Processus de paix"

- Erekat compare Netanyahu au chef du groupe Etat islamique (AFP) - "Le dirigeant palestinien met également au même niveau « les colons terroristes » et les hommes de l’EI".
http://fr.timesofisrael.com/erekat-compare-netanyahu-au-chef-du-groupe-etat-islamique/
- Saeb Erekat gets even nuttier (if that is possible) (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/09/saeb-erekat-gets-even-nuttier-if-that.html

- Abbas spokesman says any "peace" must include banning Jews from holy places (Elder of Ziyon) - "As Arabic media widely reports, Rudeineh said that any agreement must also include "stopping the activities of extremists in holy places." Anyone who follows Arab media knows that to them, any Jews who want to visit their own holy sites, no matter how peacefully, are called "extremists"."
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/09/abbas-spokesman-says-any-peace-must.html

- Fatah honors suicide bomber (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=12713
   "Fatah's official Facebook page "Fatah - the Main Page" glorified suicide bomber Zainab Abu Salem, who murdered two Israelis [voir image sur le site]. On the way to her attack, the Fatah terrorist from the Al-Aqsa Martyrs' Brigades was stopped by two Israeli policemen. She then detonated her bomb, which killed the policemen and injured 30 others. Palestinians have attached religious significance to the fact that although she was decapitated by her bombing her religious headscarf remained on her head: "After the operation (i.e., terror attack) Martyr Zainab's head was severed from her body, while her hijab (religious headscarf) continued to cover her hair. With this she became the eleventh female Martyrdom-seeker (i.e., suicide bomber) in Palestine."
    Fatah recently produced a video glorifying 9 female terrorists, among them Abu Salem, Palestinian Media Watch exposed. In that video Fatah showed the picture of her severed head lying on the ground. [...]"

- PA honors murderers of 3 Israeli teens (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=12732
   "In June 2014, Hamas terrorists kidnapped and murdered three Israeli teenagers: Eyal Yifrach, 19, Gilad Shaar, 16, and Naftali Frenkel, 16. One of the boys managed to call the police from the car immediately following the kidnapping. In the police recording of the phone call, shots are heard followed by the murderers, Marwan Al-Qawasmi and Amer Abu Aisheh, laughing and celebrating. Last week, Israel discovered the hiding place of the murderers, and when Israel attempted an arrest, the terrorists opened fire and eventually were killed in the ensuing exchange of fire.
    Even though Hamas leader Khaled Mashaal has stated publicly that Hamas members carried out the kidnapping and murder of the 3 Israeli teens, Palestinian Media Watch has documented that PA sources nonetheless claim that Israel comitted the crime as pretext for the Gaza war.
    The official PA news agency WAFA is calling Israel's attempt to ‎apprehend the terrorists and their eventual killing an ‎‎"execution,"‎ while the terrorists themselves are being honored by the PA as "Martyrs" (Shahids) - a term indicating they are receiving sublime rewards from Allah. WAFA did not mention why Israel sought to arrest them: "Israeli occupation forces executed citizens Marwan Al-Qawasmi and Amer Abu Aisheh today, Tuesday, in the early hours of the morning in a military operation in central Hebron... Security sources told WAFA that the occupation forces were still holding on to the bodies of the two Martyrs (Shahids)." [WAFA (the official Palestinian Authority news agency), Sept. 23, 2014]
    The PA Minister of Religious Affairs Yusuf Ida'is also called the murderers "Martyrs" who were "assassinated" by Israel: "[PA] Minister of Religious Affairs Yusuf Ida'is denounced the heinous 'Israeli' crime committed by the occupation forces in Hebron when they assassinated several of our people this morning. [The crime] took the lives of Martyrs (Shahids) Marwan Al-Qawasmi and Amer Abu Aisheh." [Ma'an, independent Palestinian news agency, Sept. 23, 2014]
    Official PA TV news presented the killing of the terrorists as a "cold-blooded execution". Official PA TV newsreader: "Occupation forces executed the two citizens Marwan Al-Qawasmi and Amer Abu Aisheh in cold-blood in an operation carried out today at dawn in Hebron. The occupation authorities accuse Al-Qawasmi and Abu Aisheh of the kidnapping and murder of the three settlers this past June [2014] in Hebron." [Official PA TV, Sept. 23, 2014]
    Mahmoud Abbas' Fatah movement condemned Israel's killing of the murderers as a "cowardly execution": "Fatah spokesman Ahmad Assaf condemned the cowardly execution of Palestinian citizens Marwan Al-Qawasmi and Amer Abu Aisheh carried out by the Israeli occupation army this morning in Hebron. In statements to the press, Assaf called the execution crime a serious violation of international law." [Ma'an, independent Palestinian news agency, Sept. 23, 2014]
    The Governor of Hebron Kamel Hamid said that "occupation forces had executed two citizens from Hebron this morning... Amer Abu Aisheh and Marwan Al-Qawasmi," and that "the occupation carried out a death sentence on two Hebron citizens, and this is a premeditated crime." [Ma'an, independent Palestinian news agency, Sept. 23, 2014] [...]"

- At UN, Netanyahu outs Abbas’ lies about Israel, Alan M. Dershowitz (Felix Frankfurter Professor of Law at Harvard Law School) - "The contrast between the Israeli and Palestinian leaders’ speeches at the UN couldn’t be clearer: Netanyahu suggested a new pathway to peace, whereas Abbas spewed hateful and unhelpful rhetorical poison".
http://www.haaretz.com/opinion/.premium-1.618320

- Despite enmity, Netanyahu would still meet with Abbas, officials say (Times of Israel) - "Palestinian leader’s ‘genocide’ speech reduced chances of tête-à-tête, but Jerusalem sources maintain PM would grab realistic opportunity".
http://www.timesofisrael.com/despite-enmity-netanyahu-would-still-meet-with-abbas-officials-say/


France

- Sarcelles : enquête ouverte après un reportage sur la communauté juive (Le Parisien) - «Ils ont raison la jeunesse, c'est ça qu'il faut faire à ces juifs, assure avec aplomb un homme interrogé sur les émeutes [pro-palestiniennes]. Ils leur font la misère en Palestine, nous on a la rage. Mais moi, j'ai la rage contre les juifs. (...) Ce qu'ils font là-bas en Palestine et bien nous, ici, on fait ça aux juifs. Et si on s'énerve vraiment pour de vrai, c'est grave, on peut les tuer. On les tue si on veut ...»
http://www.leparisien.fr/faits-divers/sarcelles-enquete-ouverte-apres-un-reportage-sur-la-communaute-juive-29-09-2014-4174031.php
   "Il aura fallu quatre jours pour que l'affaire tombe sous le coup de la justice. Dans un reportage consacré à Sarcelles (Val-d'Oise) et diffusé sur France 2 la semaine dernière, deux mois après les émeutes qui avaient émaillé une manifestation de soutien au peuple palestinien, un témoin tenait face caméra des propos d'une particulière violence. Ce lundi, le procureur de Pontoise, Yves Jannier a confié une enquête à la sûreté départementale du Val-d'Oise pour «apologie de crime» et «provocation à la haine et à la violence contre une personne ou un groupe de personnes en raison de leur lieu d’origine, de leur ethnie ou absence d’ethnie, de la nationalité, de la race ou d’une religion». Selon le procureur, il s'agit «manifestement de propos qui sont dirigés contre des personnes de confession juive».
    A quelques centaines de mètres du quartier juif, surnommé la Petite Jérusalem, des individus dont l'identité n'est pas révélée, s'expriment, interrogés sur l'ambiance dans cette ville emblématique de banlieue qui abrite l'une des plus grandes communautés juives d'Europe. «Ils ont raison la jeunesse, c'est ça qu'il faut faire à ces juifs, assure avec aplomb un homme interrogé sur les émeutes. Ils leur font la misère en Palestine, nous on a la rage. Mais moi, j'ai la rage contre les juifs. (...) Ce qu'ils font là-bas en Palestine et bien nous, ici, on fait ça aux juifs. Et si on s'énerve vraiment pour de vrai, c'est grave, on peut les tuer. On les tue si on veut ...»
    Sans se rendre compte de la violence de ses propos, le témoin continue, assumant de s'exprimer à visage découvert. «Ici (à Sarcelles, ndlr), les juifs ne sont pas agressifs, ils sont tranquilles ... Mais il y aurait cinq piges en arrière, j'aurais fait un truc de fou, j'aurais sorti une arme de guerre et je les aurais allumés tous. Tous les juifs... Pour m'exprimer et pour montrer qu'on est énervés...» [voir vidéo sur le site] [...]"

- Pourquoi tant d’Israël ?, Pascal Bories (Causeur) - "Quant à la Palestine, j’en ai longtemps entendu parler sans parvenir à cerner ce qu’elle désignait dans le monde actuel. Jusqu’au jour, bien sûr, où j’ai entendu parler d’intifada. Je connaissais par cœur la chanson de Renaud  Miss Maggie, et notamment une phrase : « Palestiniens et Arméniens témoignent du fond de leur tombeau qu’un génocide c’est masculin, comme un SS, un toréro. » J’en ai sans doute déduit, inconsciemment, que dans le conflit israélo-palestinien les victimes persécutées étaient les Arabes, et les Juifs les bourreaux sanguinaires. Mais cette histoire ne m’intéressait pas plus que ça"...
http://www.causeur.fr/pourquoi-tant-israel-29498.html


Monde

- Frappes en Syrie : Human Rights Watch dénonce des morts de civils (AFP) - "des missiles américains ont tué au moins sept civils : deux femmes et cinq enfants". Mais nos médias trahissent une nette indifférence à l'égard de cet aspect des frappes de la coalition... indifférence qui ne laisse pas de surprendre après leur véritable obsession portée sur les civils pendant l'opération israélienne à Gaza.
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/09/28/la-coalition-frappe-trois-nouvelles-raffineries-tenues-par-l-etat-islamique-en-syrie_4495660_3218.html

- Saudi paper says Lincoln assassination was a Jewish plot (Elder of Ziyon) - "Kennedy assassination and 9/11 done by Jews? Come on, that isn't cutting edge antisemitism. If you want to push the envelope on getting people to hate Jews, you have to go back further in history".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/09/saudi-paper-says-lincoln-assassination.html

- Sudanese uproar over playing chess against "Jews" (Elder of Ziyon) - "head of the Sudan Fatwa Authority Sheikh Abdul Rahman Hassan Ahmed Hamed issued a scathing criticism to the Sudanese government for allowing a young chess player to compete against an Israeli at the World Youth Chess Championships held recently in Durban. Omar Eltigani faced Israeli Matan Poleg on September 25. Abdul Rahman said that the country is in a state of war with the Jews, and to play against an Israeli is a tacit recognition of Israel".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/09/sudanese-uproar-over-playing-chess.html
Repost 0
Published by Occam
commenter cet article
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 10:20
Gaza & Hamas

- Gouvernement palestinien d'union : "percée" dans les discussions Fatah-Hamas (AFP) - "cet accord devrait permettre au gouvernement d'union nationale, formé en juin, d'exercer son autorité sans entrave dans la bande de Gaza, après que le président palestinien Mahmoud Abbas a accusé le Hamas de garder de facto le contrôle de Gaza".
https://fr.news.yahoo.com/gouvernement-palestinien-dunion-perc%C3%A9e-discussions-fatah-hamas-130109056.html
- Accord entre Hamas et Fatah sur la bande de Gaza (Reuters) - "Moussa Abou Marzouk, président du bureau politique du Hamas, a précisé que le contrôle des points de passage, sauf celui de Rafah entre l'Egypte et la bande de Gaza, devrait incomber aux Nations unies et au gouvernement palestinien".
https://fr.news.yahoo.com/accord-entre-le-hamas-et-le-fatah-sur-135329908.html

- Derrière la réconciliation entre Gaza et Ramallah, un fossé difficile à combler, Piotr Smolar (Le Monde) - "80 kilomètres séparent la bande de Gaza de Ramallah. Mais que la distance paraît grande, idéologiquement".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/09/27/derriere-la-reconciliation-entre-gaza-et-ramallah-un-fosse-difficile-a-combler_4495405_3218.html
   "Sa jambe droite repose sur quatre coussins empilés. Elle a été trouée de balles. Wasin, 27 ans, ne sait pas encore s'il remarchera. Le jeune homme va bientôt sortir de l'hôpital de Ramallah. Membre de la garde présidentielle, il est l'une des victimes des règlements de comptes entre l'Autorité palestinienne et les islamistes du Hamas. Ces affrontements avaient repris cet été en arrière-plan de la guerre contre Israël [...]
    [...] la réconciliation demeure virtuelle. Sept années de luttes fratricides ne peuvent être balayées par une conjonction ponctuelle d'intérêts. L'histoire de Wasin l'illustre bien. Il est né à Gaza. Depuis des années, il touchait un salaire sans rien faire. Membre des services dépendant du Fatah, il était suspect aux yeux du Hamas. Au point, cet été, d'être interdit de combat contre Israël. « Les types du Hamas nous ont dit qu'on n'avait pas le droit de quitter notre domicile, se souvient-il. Ils nous ont prévenus qu'ils nous surveillaient. »
    Début août, alors que la guerre fait rage, Wasin raccompagne un ami. Trois hommes masqués surgissent et ouvrent le feu. « Ils ont visé nos jambes. Mon ami a été transféré à Amman, avec 22 balles dans le corps. » Selon Wasin, « les types du Hamas étaient très remontés contre Ramallah, à cause de la coordination sécuritaire avec Israël. Pour le Hamas, la définition d'un collabo est simple : il suffit d'appeler Ramallah au téléphone ».
    Aucun relevé précis de morts ou de blessés ne peut être avancé à Gaza, parmi des individus assimilés à l'Autorité palestinienne. En réponse, en Cisjordanie, des dizaines de militants du Hamas ont été arrêtées, sans explication. Pour nous parler, Ayman Abu Iram, 27 ans, doit s'éloigner de l'épicerie où il travaille, dans un petit village au sud de Ramallah. Les hommes de la Sécurité préventive l'y ont interpellé, le 6 septembre. Pendant 40 heures, il a été interrogé sur sa participation aux manifestations de l'été, en solidarité avec le Hamas. Cette fois, dit-il, les policiers « n'ont pas cogné ». [...]
    De part et d'autre, on prétend adopter une approche constructive. 80 kilomètres séparent la bande de Gaza de Ramallah. Mais que la distance paraît grande, idéologiquement. L'Autorité palestinienne reproche au Hamas de confisquer les leviers du pouvoir. « Il y a 27 sous-secrétaires de ministres qui dirigent la bande de Gaza, et le gouvernement d'unité nationale ne peut rien faire sur le terrain », disait Mahmoud Abbas, début septembre.
    La conférence des donateurs pour Gaza, prévue le 12 octobre au Caire, est un rendez-vous important. Les deux parties ont donc choisi d'y présenter un front commun, en attendant les négociations indirectes avec les Israéliens, fin octobre, en vue d'un cessez-le-feu durable. Affaibli militairement mais sorti de la guerre plus populaire que jamais, Le Hamas est confronté aux défis de la reconstruction. Elle exige de l'organisation et de l'argent.
    A cela s'ajoute la question des salaires non payés des 27 000 employés du secteur public (plus environ 18 000 policiers), sous l'autorité du Hamas. L'Autorité palestinienne se dit prête à prendre ses responsabilités. Mais l'équation est complexe. Elle sait que les Etats-Unis et l'Union européenne, sans même parler d'Israël, refusent d'envisager tout versement de fonds au Hamas, classé organisation terroriste."


"Processus de paix"

- Gaza : Abbas parle d'"une guerre de génocide" (AFP)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/09/26/97001-20140926FILWWW00327--l-onu-abbas-evoque-une-guerre-de-genocide.php
   "Le président palestinien Mahmoud Abbas a accusé vendredi Israël d'avoir mené une "guerre de génocide" à Gaza et a promis de tout faire pour châtier les coupables. "Au nom de la Palestine et de son peuple, j'affirme que nous n'oublierons pas et que nous ne pardonnerons pas et que nous ne laisserons pas des criminels de guerre échapper au châtiment", a-t-il martelé à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies. "Il est grand temps de mettre fin à cette occupation accompagnée de colonisation, dès maintenant", a-t-il ensuite martelé. "L'occupation doit cesser maintenant (...), l'heure de l'indépendance de l'Etat de Palestine est arrivée"."
- Abbas appelle à « l’indépendance de l’Etat de Palestine » (Times of Israel) - « Au nom de la Palestine et de son peuple, j’affirme que nous n’oublierons pas, que nous ne pardonnerons pas et que nous ne laisserons pas des criminels de guerre échapper au châtiment ».
http://fr.timesofisrael.com/abbas-appelle-a-lindependance-de-letat-de-palestine/
- Abbas veut que l'ONU dénonce l'occupation israélienne, Cyrille Louis (Le Figaro) - "«Il est impossible - j'ai bien dit impossible - de poursuivre des négociations qui ont échoué à traiter des racines du conflit», a tranché vendredi Mahmoud Abbas, fermant la porte à une reprise du processus parrainé par les Américains".
http://www.lefigaro.fr/international/2014/09/26/01003-20140926ARTFIG00488-abbas-veut-que-l-onu-denonce-l-occupation-israelienne.php

- Abbas appelle à mettre fin à l'occupation israélienne "maintenant" (AFP) - "L'entourage du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a qualifié ce discours devant l'Assemblée générale de l'ONU "d'incitation à la haine truffé de mensonges". "Ce n'est pas comme ça que parle un homme de paix", a déclaré à l'AFP une source dans l'entourage de M. Netanyahu".
https://fr.news.yahoo.com/abbas-appelle-%C3%A0-mettre-fin-%C3%A0-loccupation-isra%C3%A9lienne-175331296.html
- ONU : Washington juge "offensant" le discours d'Abbas (AFP) - "Il y avait dans "le discours du président Abbas aujourd'hui des descriptions offensantes qui sont profondément décevantes et que nous rejetons", a dénoncé la porte-parole du département d'État Jennifer Psaki".
http://www.lepoint.fr/monde/onu-washington-juge-offensant-le-discours-d-abbas-27-09-2014-1867162_24.php

- Abbas woos his home crowd, alienates Israel, ‘fires’ the US (Times of Israel) - "Employing incendiary rhetoric, the PA president’s ‘genocide’ speech to the UN makes plain he’s done with negotiating via the Washington model".
http://www.timesofisrael.com/abbas-woos-his-home-crowd-alienates-israel-fires-the-us/


Judée-Samarie

- Les employés palestiniens des implantations mieux lotis que leurs collègues (Times of Israel) - "Le quotidien de l’AP affirme que les Palestiniens employés par des Israéliens perçoivent plus d’avantages sociaux".
http://fr.timesofisrael.com/les-employes-palestiniens-des-implantations-mieux-lotis-que-leurs-collegues/


Monde arabe

- Shiite Houthis take over Yemen's capital. Their logo says "Damn the Jews" (Elder of Ziyon) - "It says: "God is Great, Death to America, Death to Israel, Damn the Jews, Power to Islam." (Some translate the fourth line as "Curse the Jews.") Isn't that lovely?"
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/09/shiite-houthis-take-over-yemens-capital.html

- Syrie : 14 jihadistes et 5 civils tués dans des frappes de la coalition (AFP) - "dont un enfant".
https://fr.news.yahoo.com/syrie-etats-unis-frappent-raffineries-lei-061119789.html
- Al-Jazeera TV Report: Most Casualties in Coalition Air Strikes in North Syria Were Civilians (Vidéo 1mn57) - et pourtant, les médias occidentaux n'en parlent guère... à la différence bien notable de Gaza.
http://www.memritv.org/clip/en/4517.htm

Repost 0
Published by Occam - dans Septembre 2014
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 10:27
Israël

- Israël : statistiques à la veille du Nouvel an juif (i24) - "la population d'Israël s'élève à 8.252.500, dont 6.186.100 (75 %) Juifs, 1.709.900 (20,7 %) Arabes, et 356 500 "autres", qui comprennent les non-arabes chrétiens et ceux qui n'ont pas de religion inscrite au registre de la population".
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/societe/44830-140923-nouvel-an-juif-le-bilan-en-chiffres

- Is the UN Fair to Israel? (Prager University, Vidéo 5mn30) - "Israel is a vibrant democracy with full rights for women and gays, a free press and independent judiciary. You would think that the United Nations would celebrate such a country. Instead, the UN condemns Israel at every turn to the point of obsession. How did this happen? Anne Bayefsky, director of the Touro Institute on Human Rights, explains in five eye-opening minutes".
https://www.youtube.com/watch?v=2tYdL-jiBQE

- Dear Fellow Liberals: I’m Done Apologizing for Israel, Jennifer Moses (Time) - "what if Israel were a self-professed Maronite country? A country of mainly secular Protestants and lapsed Catholics—or a majority-Arab democracy? Would anyone give a rat’s ass if it used armed force against a terrorist group whose raison d’etre is the destruction of their country and the murder of its citizens?"
http://time.com/3399557/deaths-middle-east/


Gaza & Hamas

- La production de roquettes du Fatah en plein essor à Gaza, Stuart Winer (Times of Israel) - "Les Brigades des martyrs Al-Aqsa ont devoilé une usine de munitions reconstituant les stocks de missiles en vue d’une future guerre contre Israël".
http://fr.timesofisrael.com/la-production-de-roquettes-du-fatah-en-plein-essor-a-gaza/

- In Gaza, hatred for Hamas and resentment of West Bankers (Ynet) - "They may be too scared to speak publicly against Hamas, but the signs are there; and they have not forgotten that protests from their compatriots during the recent fighting were conspicuous in their absence".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4573441,00.html
- With nothing to show, Hamas slouches toward a new conflict, Avi Issacharoff (Times of Israel) - "Terror group has failed to make any significant gains after the summer war, leaving the Strip’s population frustrated and distraught".
http://www.timesofisrael.com/with-nothing-to-show-hamas-slouches-toward-a-new-conflict/

- IDF disputes death toll after Rafah kidnap attempt (Times of Israel) - "Investigation says 41 Palestinians — not Gaza figure of 130 — were killed after Hamas’s attempted abduction of soldier last month, which ended truce".
http://www.timesofisrael.com/idf-disputes-death-toll-after-rafah-kidnap-attempt/

- 3 more fake "civilians" of the day (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/09/3-more-fake-civilians-of-day.html


Judée-Samarie

- Tsahal abat les assassins présumés de trois adolescents juifs (Reuters) - "Ces militaires venaient arrêter Kaouasme et Abou Aïcha lorsque a commencé la fusillade, au cours de laquelle les deux Palestiniens recherchés ont été abattus".
https://fr.news.yahoo.com/tsahal-abat-les-assassins-pr%C3%A9sum%C3%A9s-trois-adolescents-juifs-060217166.html
   "Des soldats israéliens ont abattu mardi à Hébron deux Palestiniens tenus responsables de l'enlèvement et de l'assassinat de trois jeunes Israéliens en juin en Cisjordanie, a annoncé l'armée israélienne. Les autorités israéliennes recherchaient depuis plusieurs mois Marouan Kaouasme et Amar Abou Aïcha, activistes du Hamas de la région de Hébron, après les avoir identifiés comme les assassins des adolescents juifs enlevés et exécutés près d'une colonie de peuplement le 12 juin.
    Selon des habitants, des soldats ont encerclé une maison de Hébron avant l'aube et des tirs ont éclaté. Ces militaires venaient arrêter Kaouasme et Abou Aïcha lorsque a commencé la fusillade, au cours de laquelle les deux Palestiniens recherchés ont été abattus, a déclaré le porte-parole de l'armée israélienne, le lieutenant-colonel Peter Lerner. "Nous avons ouvert le feu, ils ont riposté et ont été tués dans l'échange de tirs", a dit le porte-parole.
    Les deux hommes étaient affiliés au Hamas, organisation radicale qui contrôle la bande de Gaza. Les corps des trois adolescents juifs enlevés avaient été retrouvés près de Hébron. Après avoir tout d'abord nié tout rôle dans leur assassinat, le Hamas avait admis en août que certains de ses militants en étaient responsables."
- The cracked myth of Israel's intel control in West Bank, Amos Harel (Haaretz) - "The IDF, police and especially the Shin Bet must ask why it took so long to find the three teenagers’ murderers".
http://www.haaretz.com/news/national/.premium-1.617435

- Official PA daily lauds Israel’s treatment of Palestinian workers (PMW) - "A positive article in the Palestinian Authority's official daily lauded Israel and Israeli employers of Palestinians for their positive employment ethics towards their Palestinian workers. At the same time, the article condemned Palestinian employers for taking advantage of their workers".
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=12696
- Palestinians better off working in settlements, says PA daily (Times of Israel) - "Al-Hayat Al-Jadida finds salaries and benefits higher across the board for those employed by Israelis rather than by Palestinians".
http://www.timesofisrael.com/palestinians-better-off-working-for-israelis-says-pa-daily/


"Processus de paix"

- Reprise des négociations israélo-palestiniennes la semaine prochaine, Nasser Abu Bakr (AFP)
https://fr.news.yahoo.com/reprise-n%C3%A9gociations-isra%C3%A9lo-palestiniennes-24-septembre-au-caire-174449687.html
   "Les négociations indirectes entre Israéliens et Palestiniens pour consolider la trêve à Gaza doivent reprendre la semaine prochaine au Caire, ont indiqué des responsables palestiniens et égyptiens samedi. Ces négociations doivent débuter deux jours après des discussions inter-palestiniennes prévues en Egypte entre les mouvements Fatah et Hamas pour tenter de sauver leur accord de réconciliation. [...]
    Le bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'est refusé à commenter cette annonce. La célébration du Nouvel an juif débute toutefois mercredi soir et jeudi et vendredi sont des jours fériés en Israël, tandis que le samedi, jour de shabbat, est chômé. Selon la radio militaire ainsi que le site du quotidien Haaretz, l'Egypte aurait accepté, à la demande d'Israël, d'avancer à mardi la reprise des négociations pour tenir compte de ce calendrier religieux juif.
    Mercredi s'ouvrira à New York l'Assemblée générale de l'ONU, où le président palestinien et chef du Fatah Mahmoud Abbas entend faire adopter une résolution demandant la fin, d'ici trois ans, de l'occupation israélienne. Si son exigence, soutenue par la Ligue arabe, n'était pas entendue --et un veto américain pourrait rapidement la tuer-- alors l'Etat de Palestine menace d'adhérer à la Cour pénale internationale, ce qui lui permettrait de poursuivre des responsables israéliens pour "crimes de guerre" à Gaza. Avant de se rendre à New York, M. Abbas a rencontré à Paris le président François Hollande qui a indiqué qu'une résolution sur "la solution du conflit" israélo-palestinien serait présentée au Conseil de Sécurité.
    Mais avant de négocier avec les Israéliens, le Fatah et son rival islamiste Hamas doivent se retrouver au Caire lundi, sous l'égide des Egyptiens, pour sauver leur accord de réconciliation conclu en avril, selon des responsables palestiniens. Cet accord, qui a donné naissance début juin à un gouvernement d'union formé d'indépendants, était censé mettre fin à la division entre les directions en Cisjordanie occupée, où siège M. Abbas, et à Gaza contrôlée par le Hamas. Mais l'Autorité palestinienne de M. Abbas a ensuite accusé le Hamas d'empêcher le gouvernement de travailler à Gaza, tandis que le mouvement islamiste reproche à l'Autorité de ne pas payer ses 45.000 fonctionnaires à Gaza.
    Ce transfert du pouvoir est crucial à l'approche d'une conférence des donateurs le 12 octobre au Caire car de nombreuses capitales conditionnent leur aide à la reconstruction de Gaza à sa remise à l'Autorité palestinienne et non au Hamas considéré comme un groupe "terroriste" par les Etats-Unis et l'Union européenne. Début septembre, M. Abbas avait menacé de mettre fin au partenariat avec le Hamas accusé de maintenir un "gouvernement parallèle". Les discussions inter-palestiniennes détermineront en plus selon les observateurs le sort des négociations avec Israël."

- Livni : il a toujours été évident qu’un Etat palestinien n’aurait pas de pleine souveraineté, David Horovitz (Times of Israel) - "Le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a-t-elle poursuivi, a accepté la nécessité d’un Etat palestinien démilitarisé, bien qu’il y ait un débat sur ce que cela implique".
http://fr.timesofisrael.com/livni-il-a-toujours-ete-evident-quun-etat-palestinien-naurait-pas-de-pleine-souverainete/
   "L’insistance d’Israël sur les précautions de sécurité en Cisjordanie ne constitue pas un obstacle insurmontable à un Etat et à la souveraineté palestinienne, a déclaré au Times of Israel la ministre de la Justice Tzipi Livni. Mais il a toujours été clair, dès le début des négociations, a-t-elle ajouté, qu’en raison du besoin de sécurité d’Israël, un Etat palestinien ne pourrait pas jouir d’une « souveraineté pleine et entière. »
    Dans une interview réalisée avant Rosh Hashana, Livni, qui a dirigé l’équipe de négociation d’Israël avec l’Autorité palestinienne, a déclaré que l’effondrement du processus de paix a été quelque chose de profondément décevant, mais qu’il n’était pas « trop tard » pour relancer les pourparlers.
   « Depuis le premier jour des négociations, il s’est avéré clair que tout accord (sur un Etat palestinien) ne comprendrait pas la souveraineté pleine et entière, » a déclaré la dirigeante du parti Hatnua. « Nous parlons en termes d’État palestinien souverain, mais il est clair que celui-ci doit accepter des limites à sa propre souveraineté. La démilitarisation, de manière certaine. Par ailleurs, c’est aussi ce que nous exigeons maintenant avec Gaza. Des limitations et des arrangements qui assureront, dans le long terme, qu’aucune menace ne se profile comme celle de cet été. »
    Le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a-t-elle poursuivi, a accepté la nécessité d’un Etat palestinien démilitarisé, bien qu’il y ait un débat sur ce que cela implique… « C’est pour cela que l’on négocie. Tout cela se traduit sur le terrain de manière opérationnelle : Comment va-t-on superviser ? Qui sera aux postes des frontières ? Que va-t-on déployer le long de la frontière ? »
    Livni a clarifié la position d’Israël à la suite des déclarations du Premier ministre Benjamin Netanyahu cet été sur l’impératif de maintenir la surveillance israélienne en Cisjordanie, au niveau sécuritaire, en vertu d’une entente avec l’Autorité palestinienne. « L’Allemagne a également pris sur elle-même des restrictions militaires après la Seconde Guerre mondiale. A ce jour, il y a une base militaire britannique à Chypre. Le Sinaï a été démilitarisé conformément à l’accord de paix entre Israël et l’Egypte » a déclaré Livni. « Par conséquent, l’idée qu’il existe une contradiction nécessaire entre la sécurité d’Israël et la souveraineté palestinienne est incorrecte. Ils obtiennent un Etat et, en raison de leur indépendance, ils prennent sur ​​eux-mêmes certaines limites. Les deux vont ensemble. » [...]
    S’exprimant avant qu’Abbas ne s’adresse à l’Assemblée générale des Nations unies, avec la demande (prévue) qu’Israël fixe un calendrier de retrait de la Cisjordanie, Livni a critiqué le chef de l’AP pour se tourner vers l’ONU plutôt que de poursuivre les négociations de paix avec Israël. Abbas a choisi la voie de la facilité, celle qui consiste à aller à l’ONU et à renoncer aux négociations, a-t-elle accusé. « Parce que dans les négociations, vous avez un prix à payer et des choses à concéder, alors que quand vous allez à l’ONU, vous pouvez obtenir tout ce que vous voulez. » « Mais cela ne donnera pas d’Etat » a-t-elle averti. « Il n’y a pas d’Etat via l’ONU. »
    Livni s’est également dit désolée que les Etats-Unis aient choisi de ne pas rendre public le document cadre établi « qui fournissait des réponses à tous les différends fondamentaux » entre Israël et les Palestiniens. « Cela était très juste. Cela donnait aux deux côtés l’occasion de s’exprimer… Nous voulions faire avancer les négociations sur cette base. Israël a accepté l’essentiel de ce cadre » dit-elle, tandis qu’Abbas n’a pas fait. « J’ai des griefs contre lui – sur la façon dont les négociations se sont terminées, sur son recours à l’ONU, son accord avec le Hamas (au sein du gouvernement palestinien d’union nationale). » [...]"

- Palestinian official speaks out against religious freedom (Elder of Ziyon) - "Ahmed Qurei, member of the Executive Committee of the Palestine Liberation Organization, says that Jews who peacefully visit the Temple Mount are guilty of "religious aggression." The story is published in at least 15 Arabic media outlets".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/09/palestinian-official-speaks-out-against.html

- PLO ambassador: Israeli Jews return to "their countries of origin," we're hoping to shoot 100 ton warheads (Elder of Ziyon) - "From MEMRI".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/09/plo-ambassador-israeli-jews-return-to.html

- Moderate Fatah group says "Death to Israel" (Elder of Ziyon) - "It doesn't quite sound like this moderate Fatah group accepts a two-state solution".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/09/moderate-fatah-group-says-death-to.html

- The Palestinians are also to blame, A.B. Yehoshua (Haaretz) - "If the Palestinians had truly wanted to be liberated from the metastasizing occupation and establish a Palestinian state before it is too late, they should have aspired to a swift separation". Yehoshua est une figure historique de la gauche pacifiste israélienne.
http://www.haaretz.com/opinion/.premium-1.617508


Syrie

- Syrie : 120 djihadistes tués dans les frappes (AFP)
http://www.20minutes.fr/monde/1448303-20140923-syrie-120-djihadistes-tues-frappes
- Syrie : les frappes provoquent la fuite de civils près des bases jihadistes (AFP) - "Les avions de la coalition ont également ciblé des positions de combattants d'Al-Qaïda, tuant 50 d'entre eux dans l'ouest de la province septentrionale d'Alep ainsi que huit civils, dont une femme et trois enfants".
https://fr.news.yahoo.com/syrie-larm%C3%A9e-am%C3%A9ricaine-bombarde-positions-goupe-etat-islamique-041659506.html
- Civilians reportedly killed in US airstrikes, and other Syria news (Elder of Ziyon) - "Practically none of the other mainstream media coverage of this top news story mentioned anything about civilian casualties. Isn't it interesting that the media's focus on Israel's fight against radical jihadists, who were directly threatening millions of people with imminent rocket strikes, was centered on civilian casualties - and here no one really cares? We won't see any graphic photos of dead kids, except for those who read Syrian and Iranian propaganda news sites. There aren't hundreds of Western reporters on the ground in Syria eagerly camping outside hospitals in flack jackets to get some Pulitzer worthy footage of poor civilian victims".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/09/civilians-reportedly-killed-in-us.html

- Syrie : 42 morts, dont 16 enfants, lors de frappes du régime (AFP) - "Au moins 42 personnes, dont 16 enfants, ont été tuées dimanche lors de raids aériens du régime syrien dans la province d'Idlib (ouest), a indiqué lundi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Ces frappes ont tué 19 personnes, dont 6 enfants, près de la ville de Saraqeb, et 23 autres, dont 10 enfants, dans la ville d'Ehsim, selon l'ONG".
https://fr.news.yahoo.com/syrie-100-000-kurdes-fui-turquie-061102696.html

- Israël abat un avion militaire syrien au-dessus du Golan (Reuters) - "C'est la première fois depuis 1985 que l'armée israélienne abat un avion syrien avec pilote".
https://fr.news.yahoo.com/isra%C3%ABl-dit-avoir-abattu-un-avion-syrien-au-071816136.html
- L'armée israélienne abat un avion syrien au-dessus du Golan, Cyrille Louis (Le Figaro) - "l'avion aurait franchi par erreur la ligne de cessez-le-feu entre les deux pays alors qu'il s'apprêtait à frapper des positions tenues par des factions rebelles près de Quneitra. Les deux pilotes auraient eu le temps de s'éjecter et seraient retombés en territoire syrien".
http://www.lefigaro.fr/international/2014/09/23/01003-20140923ARTFIG00154-l-armee-israelienne-abat-un-avion-syrien-au-dessus-du-golan.php


Europe

- Des attentats djihadistes ont été déjoués sur le territoire belge : le parquet confirme (Belga) - "Les services de sécurité et de justice ont délibérément caché ces informations afin de ne pas alarmer la population. Les suspects, qui ont été arrêtés, sont toujours incarcérés. «  Il s’agit d’attaques comparables à celle de Mehdi Nemmouche au Musée Juif de Bruxelles  », commentent différentes sources".
http://www.lesoir.be/659370/article/actualite/belgique/2014-09-20/des-attentats-djihadistes-ont-ete-dejoues-sur-territoire-belge-parquet-confirme


France

- Quand j’étais propal, Daoud Boughezala (rédacteur en chef de Causeur) - "L’image d’Épinal – ou de Ramallah – du soldat de Tsahal oppressant l’enfant palestinien me hantait inconsciemment, comme elle paralyse l’esprit de si nombreux analystes et journalistes, enfermés dans un manichéisme hémiplégique. Mais, cela, je ne l’avais pas encore compris. Sans même y réfléchir, par simple projection du malheur de l’autre, j’étais invariablement pro-palestinien".
http://www.causeur.fr/quand-jetais-propal-29353.html

Repost 0
Published by Occam - dans Septembre 2014
commenter cet article
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 15:46

wash-inst-poll.png

Repost 0
Published by Occam - dans Septembre 2014
commenter cet article
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 17:27
Gaza & Hamas

- Israeli Tactics Greatly Reduced Gaza Civilian Casualty Rates (CAMERA) - "Israel was able to far surpass an international average of five innocents killed for each targeted terrorist. [...] preliminary data from Protective Edge indicates we’re slowly closing in on numbers of one to one".
http://blog.camera.org/archives/2014/09/israeli_tactics_greatly_reduce.html

- More Fake Palestinian Civilians - with videos! (Elder of Ziyon) - "The entire series of fake Gaza civilians is here".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/09/more-fake-palestinian-civilians-with.html


Judée-Samarie

- USA Today, not The Guardian, Gets 'State Land' Story Right, Ziv Kaufman (CAMERA)
http://blog.camera.org/archives/2014/09/iusa_today_not_the_guardian_ge.html
   "News media often refer erroneously to the West Bank as “Palestinian land” or “Palestinian territory” and Israeli acquisition or development there often get reported as “land grabs.” For example:
    Referring to Israel’s decision to declare almost 1,000 acres adjacent to the West Bank community of Gva’ot as state land, The Guardian (U.K.) wrote, “Israel has published tenders to build 283 homes in a West Bank settlement, days after announcing its biggest land grab on occupied Palestinian territory [emphases added] for three decades.” (“Israel to build 283 homes in West Bank”, Sept. 5, 2014)
    USA Today, by contrast, eschewed hyperbole for context. Special Correspondent Michele Chabin reported of Gva’ot and the newly-designated state land that “this community of 17 Israeli families, apartments for disabled adults, a school for disabled children, several horses and a petting zoo is accustomed to solitude. So [Rachel] Pomerantz, who rents a small prefab home here, was surprised by the sudden international attention on the settlement since … the Israeli government announced it would designate a swath of land next to Gva'ot as state-owned property.”
    Gva’ot is close to the 1949 Israeli-Jordanian armistice line and the adjacent 988 acres at the center of the media-diplomatic dust-up lie between it and the Gush Etzion settlement bloc just south of Jerusalem. As USA Today tells readers, “the Gush Etzion bloc’s core communities [in the West bank] were founded before Israel’s establishment in 1948 on land purchased by Jews in the 1920s and 1930s. Arab soldiers destroyed the communities when they fought against Israel's founding during the 1948 war” (“Quiet strip of land, a loud dispute”, USA Today, Sept. 5, 2014)
   “To Pomerantz,” Chabin wrote, “the international outcry doesn't take into account Jews’ religious and historical ties to the West Bank. Gva’ot appears in the Old Testament [Hebrew Bible], and ‘the biblical land of Israel is inseparable from the state of Israel,’ she said. “‘On a practical level,’ Pomerantz added, ‘there is an acute shortage of housing, so construction is vital.’” A picture of Pomerantz walking with her children helps personalize the story for readers.
    Additionally, a map accompanying the article showed Gva’ot’s location sandwiched between the Gush Etzion block and Israel proper. Most Israelis expect the block to remain part of Israel in any agreement with the Palestinian leadership. A small inset map showed tiny Israel in comparison to the rest of the Middle East. The two maps together amount to a visual commentary that perhaps there has been exaggerated international focus on Israel’s designation of the adjacent land territory, about the size of four or five Midwestern farms, as state land.
    The Guardian’s “Palestinian territory” description contradicts the basics. Since the end of Ottoman rule in 1917 no country has been recognized as sovereign over the West Bank. It remains disputed land taken by Jordan in a war of aggression in 1948 and which Israel won in a defensive war in 1967.
    U.N. Security Council Resolution 242, passed following the ’67 Six Day War, required withdrawal of Israeli armed forces from some but not necessarily all territories gained in the conflict. The authors of Resolution 242, U.S. Under Secretary of State Eugene Rostow, U.S. Ambassador to the U.N. Arthur Goldberg and British Ambassador Lord Caradon made clear at the time and subsequently that Jews and Arabs had claims in the disputed territories, which included the West Bank (Judea and Samaria). Hence the need for Israeli-Palestinian negotiations.
    News media err when, prematurely assuming the results of such negotiations, they mislabel the land as “Palestinian” and Jewish settlers and settlements as illegal when "close Jewish settlement on the land" west of the Jordan River is encouraged by the League of Nations’ Palestine Mandate, Article 6 and perpetuated by the U.N. Charter, Chapter 12, Article 80."


"Processus de paix"

- Islam-based hate speech on PA TV: Jews are "most evil among creations," "barbaric monkeys, wretched pigs" (PMW) - "In the poetry segment of its Friday morning talk show, Abbas’ Palestinian Authority TV last week hosted a poet reciting a poem cursing the Jews - “the Sons of Zion” - as “the most evil among creations,” “barbaric monkeys” and “wretched pigs”."
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=12687


France

- Israël-Palestine : la France soutiendra une résolution au Conseil de sécurité (AFP) - "Le président français a rappelé que c'était "la troisième fois que Gaza est détruit"."
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/israel-palestine-la-france-soutiendra-une-resolution-au-conseil-de-securite_1577616.html
   "Une résolution sur "la solution du conflit" israélo-palestinien sera présentée au Conseil de sécurité de l'ONU, a dit vendredi le président français François Hollande après un entretien à Paris avec son homologue palestinien Mahmoud Abbas. "Nous aurons à dire très clairement dans une résolution, qui sera présentée au Conseil de sécurité, ce que nous attendons maintenant du processus et ce que doit être la solution du conflit", a dit François Hollande à la presse au côté de Mahmoud Abbas. "Cela fait trop longtemps qu'il y a des discussions, des négociations, des suspensions, des arrêts, des interruptions et qu'il y a l'idée qu'il n'y aura jamais de solution pour en terminer avec le conflit israélo-palestinien", a-t-il dit.
    Le président français a rappelé que c'était "la troisième fois que Gaza est détruit". "Nous ferons bien volontiers notre travail de solidarité, mais ce que nous devons rechercher c'est un accord de paix durable", a-t-il ajouté. Les négociations qui ont été interrompues "doivent maintenant trouver leur dénouement", a-t-il dit.
    De son côté, Mahmoud Abbas, qui tente de rallier des soutiens avant l'annonce d'une nouvelle initiative diplomatique palestinienne à l'ONU, a estimé que "la France peut pousser vers une mobilisation internationale pour mettre en oeuvre l'initiative arabe". Le président palestinien a récemment obtenu au Caire le soutien de la Ligue arabe à son plan réclamant la fin, sous trois ans, de l'occupation israélienne des Territoires palestiniens pour parvenir à former un Etat palestinien dans les frontières héritées du conflit de 1967. Il devait passer deux jours à Paris avant de se rendre à New York pour participer à l'Assemblée générale des Nations unies le 24 septembre où il prononcera un discours.
    S'ils n'étaient pas entendus à l'ONU, les Palestiniens, qui ont désormais le statut d'Etat observateur non membre à l'ONU, menacent d'adhérer à la Cour pénale internationale, ce qui leur permettrait de poursuivre des responsables israéliens pour "crimes de guerre" lors de la récente offensive meurtrière dans la bande de Gaza. [...]"

- Roubaix : une pétition réclame la déprogrammation de trois artistes israéliens (La Voix du Nord)
http://www.lavoixdunord.fr/region/roubaix-une-petition-reclame-la-deprogrammation-de-ia24b58797n2387411
   "Programmer des artistes de nationalité israélienne à Roubaix revient-il à « cautionner les crimes » que l’État d’Israël est accusé d’avoir commis cet été à Gaza lors de l’opération Bordure protectrice ? À cette question, le « collectif d’habitants roubaisiens » et le « collectif pour la justice en Palestine » répondent par l’affirmative. Ces deux mouvements, dont on ignorait jusqu’à présent l’existence, sont les initiateurs d’une pétition qui revendique près de 2 000 signatures à Roubaix – chiffre impossible à vérifier.
    Ce texte réclame au maire de Roubaix la déprogrammation de trois artistes : Asaf Avidan, jeune prodige folk-rock qui propose un concert acoustique au Colisée dimanche soir, Yael Naïm, chanteuse pop qui se produit le 3 octobre à la Cave aux Poètes pour les vingt ans de la salle roubaisienne, et enfin Mayumana Momentum, un groupe de percussions et de danses qui sera au Colisée du 23 au 25 janvier. Le texte de la pétition exhorte le maire à agir : « Vous ne pouvez pas nous imposer de cautionner ces crimes et d’en encourager d’autres ». [...]
    Ce militant pro-palestinien [Abdelkader Bergoug], qui avait été candidat aux législatives en 2007 dans la 8e circonscription du Nord (Roubaix-Wattrelos), se situe dans la lignée de l’appel au boycott des produits israéliens. « Si beaucoup d’artistes sont boycottés, cela fera peut-être réagir Israël. On agit avec nos petits moyens ! » lance-t-il. Ces artistes sont-ils accusés d’un soutien à la politique du Premier ministre de l’État hébreu, Benjamin Netanyahou ? Même pas. « C’est leur nationalité qui est en cause, on ne va pas commencer à se poser des questions sur ce que pensent ces artistes », tranche-t-il. Et tant pis si Asaf Avidan, pour ne citer que lui, disait ceci dans Libération en janvier 2013 : « Je suis très, très, souvent en désaccord avec ce que fait mon pays (…) Je ne suis pas fier de bien des choses que cette société représente. »
    Ce discours déçoit en tout cas beaucoup Nicolas Lefèvre, le directeur de la Cave aux Poètes. « C’est dommage de tout mélanger, regrette-t-il. Il est hors de question de rendre des comptes sur la nationalité d’un artiste qu’on invite. Nous, on s’intéresse à l’artistique, et Yael Naïm est une artiste formidable. Quand elle est venue à Roubaix, elle a eu un vrai coup de cœur pour cette ville. Ce serait dommage de lui renvoyer cette image… » Pourtant, elle risque bien de voir une image de manifestants à Roubaix : ces deux collectifs songent à organiser des rassemblements de protestation devant le Colisée et la Cave aux Poètes, le soir de la venue de ces trois artistes israéliens."


Analyses & Points de vue

- Former AP Reporter Confirms Matti Friedman Account (Tablet) - "It fit a pattern, described by Matti, of accepting the Palestinian narrative as truth and branding the Israelis as oppressors".
http://www.tabletmag.com/scroll/185121/former-ap-reporter-confirms-matti-friedman-account
   "Last month, former Associated Press reporter Matti Friedman published an essay in Tablet highlighting how, and why, news organizations get Israel so wrong. The AP’s Jerusalem bureau, where Friedman used to work, was the subject of much of his criticism. He argued that the bureau stuck to a preexisting narrative of Israeli extremism and Palestinian moderation. One of his examples that his former employer stifled stories that presented a divergent narrative came from 2009, when two of his colleagues had a story about a peace proposal from Israeli Prime Minister Ehud Olmert that Palestinian leadership rejected. Both the Israelis and Palestinians confirmed this, but editors pulled the piece.
    Steven Gutkin, the former AP bureau chief in Jerusalem, who hired Friedman in 2006, wrote a response in which he denied the charge that the story was pulled due to editorial bias, asserting that the information discovered by the reporters, namely a map depicting a proposed land swap, was old news. (Friedman addressed Gutkin’s response here on the Scroll last week. Gutkin has since published a rebuttal.)
    Now, Mark Lavie, a former colleague of Friedman’s at the AP in Jerusalem and the author of Broken Spring, has weighed in, identifying himself as one of the reporters involved in writing about the 2009 peace offer blog post directed to Gutkin. He confirms Friedman’s account of the story being pulled.
   "I’m not named in Matti’s article, either, but I am the “furious” one who discovered the Israeli peace offer in early 2009, got it confirmed on the record and brought it to you. You banned me from writing about it. That is by far the worst journalistic fiasco I have been involved in, and we’re talking 50 years of journalism here. No denials on your part can erase the truth–and this is the truth: The AP suppressed a world-changing story for no acceptable reason. I am not ascribing motives to the decision–oh, hell, of course I am. It fit a pattern, described by Matti, of accepting the Palestinian narrative as truth and branding the Israelis as oppressors."
    While the AP hasn’t responded in any official capacity to Friedman’s essay—and neither Friedman, Gutkin, nor Lavie work there anymore—his arguments have clearly touched a nerve."

- The Only Refugees in the World Denied the Right of Resettlement, Evelyn Gordon (Commentary) - "they should have been able to apply to the UN for orderly resettlement right from their refugee camps, just as thousands of other refugees do every year. But they can’t, because Palestinians are the only refugees in the world who are denied the basic right of resettlement. Granted, they are also the only “refugees” in the world for whom refugeehood is an inheritable status that can be passed down to one’s descendants in perpetuity, generation after generation".
http://www.commentarymagazine.com/2014/09/17/the-only-refugees-in-the-world-denied-the-right-of-resettlement/

- Americans were too late in realizing Israel is not the problem, Guy Bechor (Ynet) - "While John Kerry wasted his time in Israel in past two years, Syria became a jihadist den, Iraq fell apart and ISIS grew stronger".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4572561,00.html

Repost 0
Published by Occam - dans Septembre 2014
commenter cet article
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 15:50
Gaza & Hamas

- Accord sur la reconstruction dans la bande de Gaza (Reuters) - "Cet accord prévoit un contrôle de l'Onu afin de s'assurer que les matériaux utilisés pour la reconstruction ne servent pas à des fins militaires".
https://fr.news.yahoo.com/accord-sur-la-reconstruction-dans-la-bande-gaza-175715816.html

- Premier tir d'un obus de mortier sur Israël depuis la trêve (Reuters) - "Un obus de mortier a été tiré mardi de la bande de Gaza sur Israël, pour la première fois depuis la trêve entrée en vigueur le 26 août et qui a mis fin à sept semaines de guerre dans l'enclave palestinienne".
https://fr.news.yahoo.com/premier-tir-dun-obus-mortier-sur-isra%C3%ABl-depuis-213505270.html


"Processus de paix"

- Special Report: PA use of Holocaust imagery during Gaza War (PMW) - "During the Gaza operation, the Palestinian Authority and Fatah, both headed by Mahmoud Abbas, actively and repeatedly desecrated the memory of the Holocaust by comparing Israel's measures against Hamas to the Nazi genocide".
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=12680


Monde arabe

- Egypte : l'imam d'Al-Azhar dénonce un complot sioniste pour détruire le Moyen-Orient (Conspiracy Watch) - "Successeur de l'imam Tantaoui, le cheikh al-Tayeb était considéré, lors de son avènement à la tête de l'université d'Al-Azhar, la plus haute autorité religieuse de l'islam sunnite, comme un libéral et un modéré".
http://www.conspiracywatch.info/Egypte-l-imam-d-Al-Azhar-denonce-un-complot-sioniste-pour-detruire-le-Moyen-Orient_a1286.html

- Les civils sunnites payent le prix fort de la guerre contre Daech, Delphine Minoui (Le Figaro) - l'armée irakienne, soutenu par les Occidentaux, a bombardé une école où des civils sunnites s'étaient réfugiés... "fauchant 38 personnes, dont 24 enfants". Mais mis à part cet article du Figaro, aucun média francophone n'en parle. Surprenant, non ?
http://www.lefigaro.fr/international/2014/09/15/01003-20140915ARTFIG00301-les-civils-sunnites-payent-le-prix-fort-de-la-guerre-contre-daech.php
   "Il parle d'une voix grave, sans la moindre émotion, enchaînant les phrases à la va-vite pour surmonter la douleur de son récit. Ce 1er septembre 2014, Nemr Ghaleb a tout perdu en l'espace d'un bombardement mené par l'armée irakienne : sa femme, ses trois enfants, sa sœur et son neveu. La petite famille sunnite, originaire de Tikrit, la ville natale de Saddam Hussein, aujourd'hui aux mains de l'EI, avait trouvé refuge dans une école d'al-Alam, à 18 kilomètres au nord-est, pour fuir l'offensive aérienne des forces gouvernementales, dites pro-chiites.
    Mais cette nuit du 1er septembre, aux environs de minuit, un raid surprise a ravagé l'établissement, fauchant 38 personnes, dont 24 enfants. «J'étais à 100 mètres de l'école quand l'explosion a eu lieu. Quand j'ai accouru vers l'établissement, je n'en croyais pas mes yeux. Des morceaux de chair jonchaient la cour. Il y avait du sang sur les murs. Dans un sac plastique, j'ai ramassé ce qui restait de ma femme et de mes enfants», raconte, par téléphone, le rescapé, en affirmant qu'aucun djihadiste ne se trouvait dans l'école. «Aujourd'hui, nous sommes pris entre deux feux : Daech, qui malmène les citoyens, et le gouvernement, qui les bombarde.» [...]
    Dimanche 14 septembre, au lendemain du discours de Haïdar al-Abadi, quatre missiles ont atterri sur un hôpital de Falloudja, à l'est de Bagdad. Selon les médias locaux, le bombardement mené par l'armée irakienne aux environs de 11 heures depuis une base militaire située à 5 kilomètres de la ville a blessé un employé. Human Rights Watch, qui a documenté 17 frappes aériennes irakiennes à l'origine de la mort de 75 civils pour le seul mois de juillet, appelle aujourd'hui les alliés de l'Irak dans la lutte contre l'EI «à faire pression sur Bagdad pour mettre fin à ce genre de violence». [...]"


Europe

- Avant le vote historique, de nombreux Juifs écossais se méfient de l’indépendance (Times of Israel) - "Beaucoup de Juifs écossais disent qu’ils se méfient de la sécession, mentionnant des déclarations anti-israéliennes du gouvernement écossais" ; "Les résolutions anti-israéliennes en Écosse sont arrivées au même moment qu’un pic de l’antisémitisme".
http://fr.timesofisrael.com/avant-le-vote-historique-de-nombreux-juifs-ecossais-se-mefient-de-lindependance/
- Scotland's Jews prefer to stay with England (Ynet) - "While Jewish community leaders decide to remain neutral on historic referendum taking place Thursday, many believe independence will lead to a more anti-Semitic and anti-Israel Scotland".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4572482,00.html
- Quand le leader de l’indépendance écossaise compare Israël et l’EI (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/quand-le-leader-de-lindependance-ecossaise-compare-israel-et-lei/
   "Quelques jours avant le référendum écossais sur l’indépendance vis-à-vis de la Grande-Bretagne, le leader du Parti national écossais, Alex Salmond, a quelque peu assimilé le terrorisme de l’État Islamique et la campagne militaire israélienne de cet été contre le Hamas à Gaza.
    S’exprimant sur la BBC dimanche, le chef séparatiste a répondu à une question sur la décapitation de David Haines, un travailleur humanitaire britannique, le week-end dernier par l’EI, décrivant l’assassinat comme un acte « d’une barbarie inexplicable » et soulignant plus tard que « la communauté musulmane écossaise n’est pas responsable sous quelque forme que ce soit des atrocités ou de l’extrémisme en Irak ou ailleurs ».
   « Je veux dire, a poursuivi Salmond, tout comme il y a quelques semaines, la communauté juive écossaise n’est pas responsable de la politique de l’Etat d’Israël ». Le journaliste n’a pas creusé la comparaison, et Salmond a précisé : « Le message doit être bien clair que toute attaque raciale et religieuse sera combattue par la loi et ne sera pas tolérée ».
    Vivian Wineman, le président du « Board of deputies » des Juifs de Grande-Bretagne, a dénoncé ces propos tout en expliquant qu’il ne pensait pas que Salmond visait à comparer vraiment Israël et l’EI. [...]"

- Ukraine : processus de paix menacé, pires pertes civiles depuis la trêve (AFP) - "Six civils ont péri dimanche dans des bombardements dans le fief rebelle de Donetsk".
https://fr.news.yahoo.com/ukraine-exercices-militaires-louest-violations-cessez-feu-lest-051416498.html
- Deux civils tués dans des tirs à Donetsk en Ukraine (AFP) - "Selon un comptage établi par l'AFP à partir des chiffres officiels de l'armée ukrainienne et des autorités locales, ces deux nouvelles victimes portent à trente le bilan des morts – 14 civils et 16 militaires – depuis l'entrée en vigueur du cessez-le-feu début septembre, violé quasi quotidiennement". Et pourtant, aucun article dans nos médias pour raconter l'histoire de ces civils, de leurs familles endeuillées, de leurs maisons détruites...
http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/09/17/deux-civils-tues-dans-des-tirs-a-donetsk-en-ukraine_4489009_3214.html


France

- Manifestation anti-Israël devant la FFF (L'Equipe)
http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Manifestation-anti-israel-devant-la-fff/499331
   "Une vingtaine de militants du collectif Europalestine ont manifesté lundi au siège de la FFF pour protester contre la candidature d'Israël à l'organisation de l'Euro 2020, dont les pays hôtes doivent être désignés vendredi par l'UEFA. Habillés en tenues de footballeurs aux couleurs palestiniennes et enchaînés aux poignets, les manifestants ont pénétré dans le hall de la FFF à 15h00, munis de panneaux hostiles à Israël et scandant des slogans tels que «Carton rouge contre Israël» ou «Israël, casse-toi ! 2020 n'est pas à toi !»
   «Il est parfaitement honteux que l'UEFA accepte de recevoir et d'examiner la candidature d'Israël à l'Euro 2020 après les massacres dans la bande de Gaza en juillet et août», a déclaré Olivia Zémor, présidente d'Europalestine. Les militants propalestiniens, qui ont demandé en vain à être reçus par un représentant de la fédération, ont été évacués dans le calme peu avant 16h30 par un important dispositif de sécurité déployé devant l'entrée."

- Une bien belle Fête de l’Humanité (France Palestine Solidarité) - "La Palestine était présente comme jamais à la Fête de l’Humanité le week end dernier : dans les stands, dans les débats, jusqu’au concert Palestine du samedi soir où 60 000 personnes ont applaudi Gaza Team, Médine, HK et les saltimbanques et Kery James. Il était donc logique que le stand de l’AFPS connaisse une affluence inédite"... avec entre autres Pascal Boniface.
http://www.france-palestine.org/Une-bien-belle-Fete-de-l-Humanite

- BHL : Israël ne tue pas des Palestiniens "pour le plaisir" (Europe 1) - "Bernard-Henri Lévy était l’invité du "Club de la Presse" lundi soir sur Europe 1. Le philosophe a réagi sur la montée de l’antisémitisme en France, la situation en Palestine et en Irak".
http://www.europe1.fr/international/bernard-henri-levy-israel-n-est-de-tout-de-meme-pas-cet-etat-monstrueux-qui-tue-des-palestiniens-pour-le-plaisir-2234529

Repost 0
Published by Occam - dans Septembre 2014
commenter cet article
13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 10:43
Gaza & Hamas

- Gaza Imam Brandishes Gun in Friday Sermon: Weapons Are Our Only Means to Establish the Caliphate (Vidéo 2mn19)
http://www.memritv.org/clip/en/4489.htm

- Four more fake Gaza "civilians" (Elder of Ziyon) - "My entire collection of fake Gaza civilians can be seen here".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/09/four-more-fake-gaza-civilians.html

- Evidence growing that Hamas used residential areas, Hamza Hendawi (AP) - "Two weeks after the end of the Gaza war, there is growing evidence that Hamas militants used residential areas as cover for launching rockets at Israel, at least at times".
http://news.yahoo.com/evidence-growing-hamas-used-residential-areas-051342974.html
- Hamas acknowledges its forces fired rockets from civilian areas (Haaretz)
http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/1.615478
- AP notices that Hamas fired rockets from civilian areas as NGOs find excuses (Elder of Ziyon) - "The funny part is, I don't think AP would have even published this pathetic piece of "even-handedness" had it not been for the withering attack on its biased coverage by Matti Friedman".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/09/ap-notices-that-hamas-fired-rockets.html

- Hamas threatened UNRWA personnel at gun-point during Gaza war (JP) - "Jerusalem Post learns new details of how Hamas terrorized UN workers and confiscated humanitarian goods during Operation Protective Edge".
http://www.jpost.com/Arab-Israeli-Conflict/Exclusive-Hamas-threatened-UNRWA-personnel-at-gun-point-during-Gaza-war-375051
   "Hamas used violence and threats against UN personnel in Gaza during Operation Protective Edge, The Jerusalem Post learned from credible sources this week.
    During the operation, Hamas was hiding weapons in facilities run by UNRWA, and firing rockets from close proximity to its schools, it was discovered. UNRWA workers were subject to Hamas threats at gun-point during the operation. In a number of incidents, Hamas terrorists threatened to kill UNRWA personnel if they revealed that the Islamist group was using the UN facilities for purposes of war, to ensure that they would not speak out about Hamas’s activities.
    Details have also emerged of the fate of medical supplies and food that were intended to be distributed by UNRWA to residents of Gaza in need of humanitarian aid. On a number of occasions, armed Hamas operatives forcefully confiscated the supplies, taking them for their own use. In a few cases, both during and after the Gaza war, trucks carrying supplies to UNRWA facilities were intercepted and taken over by Hamas terrorists.
    With Cairo hosting a donors conference on the rehabilitation of the Gaza Strip in the coming months, the revelations add to the question of whether such reconstruction aid can be provided without it falling into the hands of Hamas. [...]"

- Terror Tunnels: The Case for Israel's Just War Against Hamas, Alan M. Dershowitz (Felix Frankfurter Professor of Law at Harvard Law School) - "To me, the only questions were when Israel would act, how it would act, whether it would be successful, and what the consequences would be. Could any nation tolerate this kind of threat to its citizens? Has any nation in history ever allowed tunnels to be dug under its border which would permit death squads to operate against its people?"
http://www.gatestoneinstitute.org/4695/hamas-terror-tunnels
   "On June 13, 2014, the commander of the Gaza Division of the Israel Defense Forces took me into a Hamas tunnel that had recently been discovered by a Bedouin tracker who serves in the IDF. The tunnel was a concrete bunker that extended several miles from its entrance in the Gaza Strip to its exit near an Israeli kibbutz kindergarten.
    The tunnel had one purpose: to allow Hamas death squads to kill and kidnap Israelis. The commander told me that Israeli intelligence had identified more than two dozen additional tunnel entrances in the Gaza Strip. They had been identified by the large amounts of earth being removed to dig them. Although Israeli intelligence knew where these entrances were, they could not order an attack from the air, because they were built into civilian structures such as mosques, schools, hospitals, and private homes. Nor could Israel identify their underground routes from Gaza into Israel, or their intended exit points in Israel. Israeli scientists and military experts had spent millions of dollars in an effort to develop technologies that could find the underground routes and intended exits for tunnels that were as deep as a hundred feet beneath the earth, but they had not succeeded in finding a complete solution to this problem. The planned exits from these tunnels in Israel were also a Hamas secret, hidden deep in the ground and incapable of being discovered by Israel until the Hamas fighters emerged. At that point it would be too late to prevent the death squads from doing their damage.
    I was taken into the tunnel and saw the technological innovations: tracks on which small trains could transport kidnapped Israelis back to Gaza; telephone and electrical lines; crevices beneath schools and other civilian targets that could hold explosives; and smaller offshoot tunnels leading from the main tube to numerous exit points from which fighters could simultaneously emerge from different places.
    As soon as I went down into the tunnel, I realized that Israel would have no choice but to take military action to destroy them. Israel had a technological response — though imperfect — to Hamas rockets. Its Iron Dome was capable of destroying approximately 85 percent of Hamas rockets fired at its population centers. Moreover, it could attack rocket launchers from the air with sophisticated GPS-guided bombs. But it had no complete technological answer to these terror tunnels. Subsequently, the media reported that Hamas may have been planning a Rosh Hashanah massacre during which hundreds of Hamas terrorists would simultaneously emerge from dozens of tunnels and slaughter hundreds, if not thousands, of Israeli civilians and soldiers. If this report were true, as many in Israel believed it was, the Rosh Hashanah massacre would have been the equivalent of a hundred 9/11s in the United States. Even if it was an exaggeration, the tunnels certainly provided Hamas with the capability of wreaking havoc on Israeli citizens. There were other reports as well of planned attacks through the tunnels. As one resident of Sderot put it: "We used to look up to the sky in fear, but now we are looking down at the ground."
    To me, the only questions were when Israel would act, how it would act, whether it would be successful, and what the consequences would be. Could any nation tolerate this kind of threat to its citizens? Has any nation in history ever allowed tunnels to be dug under its border which would permit death squads to operate against its people?
    I discussed these issues with Israeli prime minister Benjamin Netanyahu at a dinner in his home several days after my visit to the tunnel, and it became clear that the Israeli government had been concerned about the security threats posed by these terror tunnels ever since the tunnels were used to kidnap the young soldier Gilad Shalit and kill two of his compatriots.
    Ironically, it was while we were in the tunnel that we learned that three Israeli high school students had been kidnapped. Their kidnapping, which Hamas subsequently acknowledged was done by its operatives, and their murder, was the beginning of what turned into Operation Protective Edge, which ended with the destruction of most of the tunnels. [...]
    I believe that the "blame Israel" reaction has serious consequences, not only for Israel but for the people of Gaza, and for the democratic world in general. Blaming Israel only encourages Hamas to repeat its "dead baby strategy," and other terrorist groups to emulate it. This strategy, which has worked effectively, operates as follows: Hamas attacks Israel either by rockets or through tunnels, thereby forcing Israel to respond, as any democracy would do, to protect its citizens. Because Hamas fires its rockets and digs its tunnels from densely populated civilian areas, rather than from the many open areas of the Gaza Strip, the inevitable result is that a significant number of Palestinian civilians are killed. Hamas encourages this result, because it knows the media will focus more on the photographs of dead babies than on the cause of their death: namely, the decision by Hamas to use these babies and other civilians as human shields. Hamas quickly produces the dead babies to be shown around the world, while at the same time preventing the media from showing its rocket launchers and tunnels in densely populated areas. The world is outraged at the dead civilians and blames Israel for killing them. This only encourages Hamas to repeat its dead baby strategy following short cease-fires, during which they rearm and regroup. [...]
    Hamas repeatedly employs this despicable and unlawful strategy because it works! It works because despite the material losses Hamas suffers in its repeated military encounters with Israel, it always wins the public relations war, the legal war, the academic war, and the war for the naïve hearts, if not the wise minds, of young people. And if it is indeed winning these wars — if its dead baby strategy is working — why not repeat it every few years? That's why cease-fires between Israel and Hamas always mean that Israel "ceases" and Hamas "fires" — perhaps not immediately, while it regroups and rearms, but inevitably. And if it works for Hamas, why shouldn't other terrorist groups, like ISIS and Boko Haram, adapt this strategy to their nefarious goals, as Hezbollah has already done?
    The only way to end this cycle of death is to expose the Hamas dead baby strategy for what it is — a double war crime whose ultimate victims are civilian children, women, and men. [...]"


France

- Le CRIF dénonce l'explosion du nombre d'actes antisémites en France (AFP) - "527 actes (actions ou menaces) antisémites ont été enregistrés entre le 1er janvier et le 31 juillet 2014, contre 276 sur les sept premiers mois de 2013, soit une augmentation de 91 %".
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/09/12/le-nombre-d-actes-antisemites-a-explose-en-france_4486349_3224.html
   "Les actes antisémites ont été quasiment multipliés par deux en France, sur les sept premiers mois de l'année 2014, a annoncé le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) dans la nuit de jeudi 11 à vendredi 12 septembre. Cinq cent vingt-sept actes (actions ou menaces) antisémites ont été enregistrés entre le 1er janvier et le 31 juillet 2014, contre 276 sur les sept premiers mois de 2013, soit une augmentation de 91 % a précisé le Crif, dans un communiqué, citant des chiffres établis par le Service de protection de la communauté juive (SPCJ) à partir de données émanant du ministère de l'intérieur.
    Dans un communiqué distinct mis en ligne sur sa page Facebook, le SPCJ, organisme communautaire filtrant l'accès des synagogues notamment, précise que les actions antisémites (violences, attentats ou tentatives d'attentats, incendies, dégradations et vandalisme) ont crû davantage (+ 126 %) que les menaces (propos, gestes, tracts, courriers, inscriptions..., en hausse de 79 %). [...]
    Le SPCJ relève deux « pics importants » d'actes ou de menaces antisémites cette année. Le premier au mois de janvier après l'affaire Dieudonné et lors de la manifestation « Jour de colère », organisée par une coalition de mouvements opposés au gouvernement, le 26 janvier à Paris et au cours de laquelle des slogans antisémites, racistes et homophobes avaient été scandés dans le cortège. Le second pic a été relevé en juillet avec des incidents survenus près de synagogues en marge de manifestations pro-Gaza à Sarcelles (Val-d'Oise) et rue de la Roquette à Paris en particulier. [...]"
- La communauté juive s’alarme d’une forte hausse de l’antisémitisme, Cécile Chambraud (Le Monde) - "« Ce n’est pas vraiment une surprise, déplore le président du CRIF, Roger Cukierman, car on sent bien que les choses sont en train de dériver et la France est malade de cette violence. Le vivre ensemble est en train de s’éloigner et les juifs se sentent la sentinelle de tout cela. » « La maladie aiguë est devenue chronique, déplore Joël Mergui, président du Consistoire central israélite de France. Au moment d’un précédent pic d’actes antisémites, dans les années 2000, nous avions pourtant espéré un réveil des consciences »."
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/09/12/la-communaute-juive-s-alarme-d-une-forte-hausse-de-l-antisemitisme_4486619_3224.html

- Flambée d’antisémitisme en France : ce que le New York Times voit et que nous ne voyons pas (plus ?), Gil Mihaely (historien et journaliste) - "Il est selon moi de plus en plus évident que la question de l'antisémitisme en France ne peut pas être réduite à un débat géopolitique ou à des tensions d'origine socio-économique".
http://www.atlantico.fr/decryptage/flambee-antisemitisme-en-france-que-new-york-times-voit-et-que-ne-voyons-pas-plus-gil-mihaely-1752077.html
    - Atlantico : D'après un communiqué du CRIF, 527 actes antisémites ont été enregistrés entre le 1er janvier et le 31 juillet 2014, contre 276 sur la même période en 2013, soit une augmentation de 91 % (voir ici). A quoi cette augmentation peut-elle être rattachée ?
    - Gil Mihaely : Dans une optique de courte durée, cette hausse des actes antisémites est liée à l'affaire Dieudonné et à la guerre de Gaza de cet été. A plus long terme, la recrudescence est liée à la deuxième intifada d'automne 2000, ainsi que, plus récemment, aux attentats de Merah et Nemmouche. Et dans une perspective encore plus éloignée, cela est lié à la création d'une nouvelle communauté, avec une nouvelle identité en France, composée de Français d'origine maghrébine ayant pour ciment l'islam et un surinvestissement dans le conflit au Moyen-Orient, avec pour dérive pathologique l'islamisme et l'antisémitisme. Se regrouper dans la religion n'est pas un problème, mais dès lors que l'islam devient islamisme, c'en est un. Soutenir les Palestiniens est légitime, mais partir dans une dérive antisémite à peine masquée par l'antisionisme, c'est aussi un problème. Malheureusement le phénomène n'est pas seulement objectif, il est aussi subjectif : en arrière-plan des actes banals du quotidien se développent des phénomènes beaucoup plus graves, dont Merah et Nemmouche sont l'émanation.
    - La spécialiste en histoire moderne juive américaine Deborah Lipstadt fait part dans le New York Times (voir ici) de ses inquiétudes quant à une progression du phénomène antisémite en Europe, citant de nombreux exemples, notamment en France, comme l'affaire Merah ou les heurts entre manifestants pro palestiniens et jeunes juifs. Au quotidien, par quoi le phénomène se caractérise-t-il ?
    - On le voit par des tensions banales implicites qui se transforment en tension politiques, identitaires et communautaires. C'est comme cela que sur le terrain les choses se passent. En France, juifs et musulmans partagent de mêmes espaces, ce qui rend les frictions encore plus faciles. Dans certains pays cela ne se ressent pas car les communautés vivent dans des quartiers distincts.
    - Selon une étude rapportée par Deborah Lipstadt, 95 % des actes antisémites seraient commis par des jeunes Français descendants de migrants maghrébins ou subsahariens. Sachant qu'ils sont nés en France, qu'ils n'ont pas d'attaches directes avec les Palestiniens, de quoi est-ce le révélateur ?
    - Cela permet de déplacer certains sentiments, et de faire des projections : un conflit de type colonial existe, avec d'un côté des gens assimilables à des européens et de l'autre des arabes, du tiers monde, qui souffrent. Cela permet d'une certaine manière de rejouer les guerres de décolonisation. Tout en étant extrêmement conservateur, cela permet aussi de trouver un langage commun avec la gauche et avec des personnes tenant un discours progressiste. Les avantages fournis sont multiples.
    - La ghettoïsation de certains quartiers empêche-t-elle de voir la montée en puissance du phénomène ? Cherche-t-on à se le cacher ?
    - De moins en moins. Je me souviens d'un édito du Monde de 2011 ou 2012 qui reconnaissait que pendant bien longtemps le phénomène avait été nié, et qu'on avait préféré l'interprétation socioéconomique liée à l'immigration. On est obligé aujourd'hui de reconnaître qu'il existe une autre dimension, qui échappe à cette logique. Il est selon moi de plus en plus évident que la question de l'antisémitisme en France ne peut pas être réduite à un débat géopolitique ou à des tensions d'origine socio-économique. Le problème – qui n'a pas seulement trait aux juifs d'ailleurs – est lié à des tensions entre classes, entre émigrés et  personnes installées depuis plus longtemps, entre périphérie et centre, mais pas seulement. Le problème est culturel et identitaire, on ne peut plus le nier."

- Un sketch des Guignols de l'info crée la polémique en Israël (Le Figaro) - «Ce qu'ils mettent en valeur c'est la filiation du meurtre rituel, cette accusation récurrente au cours de l'Histoire juive qui blâme les Juifs de tuer exprès des non-Juifs, ici dans le seul but de faire rire.»
http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/television/83817/un-sketch-des-guignols-de-l-info-cree-la-polemique-en-israel-.html

- Bernard Henri-Lévy sur le conflit israélo-palestinien - On n'est pas couché 6/09/14 (Vidéo 8mn14) - Aymeric Caron attaque frontalement BHL en lui reprochant de ne pas condamner les "massacres" israéliens à Gaza, ce qu'il devrait faire puisque selon lui il "revendique sa judéité". Caron est régulièrement applaudi pour ses accusations.
https://www.youtube.com/watch?v=uZ6_e0BLBCM

- Pour défendre Gaza, opération boycott à Carrefour Venette (Le Parisien) - "Nous boycottons également les produits d’entreprises qui participent clairement au développement d’Israël"...
http://www.leparisien.fr/oise-60/pour-defendre-gaza-operation-boycott-a-carrefour-venette-12-09-2014-4130063.php


Monde arabe

- Les Frères musulmans en Jordanie appellent à rompre les liens avec « les Juifs » (Times of Israel) - "Des centaines de manifestants ont chanté en faveur du Hamas et de ses dirigeants. Ils ont promis de soutenir le djihad contre Israël".
http://fr.timesofisrael.com/les-freres-musulmans-en-jordanie-appellent-a-rompre-les-liens-avec-les-juifs/

- Israel shown on map during "Arab Idol," Arabs freak out (Elder of Ziyon) - "The show immediately apologized for what they said was a technical error. The map was briefly shown during a montage video segment showing all the places that auditions were held. It was "corrected" immediately so even the same montage when shown later did not have the hugely offensive word "Israel." "Deranged" is too mild a word to describe the insane reaction to this kerfuffle".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/09/israel-shown-on-map-during-arab-idol.html

Repost 0
Published by Occam - dans Septembre 2014
commenter cet article
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 17:15

Israel-snake-greenlight-sized.jpg

 

- Israel depicted as snake in PA daily caricature (PMW) - "A caricature in the PA daily newspaper depicts an Israeli fighter pilot as a snake that has been given the green light by the US. This cartoon was published as Hamas was firing thousands of rockets at Israel and as Israel was responding with Operation Protective Edge, which aimed at destroying Hamas' terror infrastructure and ability to launch rockets at Israel".
http://www.palwatch.org/site/modules/cartoons/cartoons.aspx

Repost 0
Published by Occam - dans Septembre 2014
commenter cet article

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages