Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 21:50

- Arab cartoon calls for more torchings in Israel (Elder of Ziyon) - "Unfortunately I don't know what the source is; this came from a Twitter account that translates Arabic news into Hebrew".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/arab-cartoon-calls-for-more-torchings.html

Published by Occam
commenter cet article
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 21:50
France

- France : le Crif dénonce l'étiquetage des produits israéliens (i24) - "Cette décision "discriminatoire", selon le président du Crif, Francis Kalifat, "renforce le mouvement illégal BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) qui déverse sa haine et sa détestation d'Israël". Dans son communiqué, le Crif de la communauté juive organisée estime que "l'obsession anti-israélienne contribue à l'importation du conflit en France et attise la haine"."
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/europe/131348-161129-france-le-crif-denonce-l-etiquetage-des-produits-israeliens
- Interview de Francis Kalifat (président du CRIF) à propos de l'étiquetage des produits israéliens (Radio J, Audio 14mn)
http://www.crif.org/fr/blog/interview-de-francis-kalifat-sur-radio-j-discrimination-disrael-0

- France Should Be Ashamed of Labeling Products Made By Jews, Michael Oren (Israel's deputy minister for diplomacy) - "There are 200 territorial disputes in the world today, and France has singled out one of them—Israel’s with the Palestinians—for special treatment. There is no French labelling of Chinese goods from Tibet or Moroccan goods from Western Sahara. And in the Israeli-Palestinian conflict, France labels products from only one party—the Jews".
http://europe.newsweek.com/michael-oren-france-should-be-ashamed-labels-products-jews-526723
   "To its credit, France is one of the first countries in Europe to ban economic boycotts of Israel. To its shame, France is the first European country to implement a 2015 European Union decision to label Israeli products from Judea and Samaria—the West Bank—and the Golan Heights.
    Who, besides France’s Jewish community—already diminished by the sharp rise in anti-Semitism in the country—will buy products labelled “Made in an Israeli Settlement”? Who is the French government fooling when it says that it is against any boycott of Israel and then acts to facilitate one?
    Such a policy is viewed by the vast majority of Israelis as highly prejudicial if not anti-Semitic. There are 200 territorial disputes in the world today, and France has singled out one of them—Israel’s with the Palestinians—for special treatment. There is no French labelling of Chinese goods from Tibet or Moroccan goods from Western Sahara. And in the Israeli-Palestinian conflict, France labels products from only one party—the Jews.
    Most indefensibly, France regards the Golan Heights, where there is not a single Palestinian, as occupied territory. Occupied from what country, one might ask? Syria, which lost the Golan to Israel nearly 50 years ago after twice using the area to wage genocidal wars against the Jewish State, no longer exists. To who would France want Israel to return the Golan—to ISIS, Jabhat al-Nusra, or Bashar al-Assad?
    Though intended to punish Israel, France’s labelling decision seriously harms the many thousands of Palestinian and Golan Druze who work in Israeli companies. The move also rewards the Palestinian Authority for refusing to negotiate directly with Israel for almost eight years now and for seeking unilateral recognition of a Palestinian state without giving Israel peace. It rewards the Palestinians for rejecting two Israeli offers of statehood—in 2000 and 2008—in Gaza, almost all of the West Bank, and half of Jerusalem. The French decision places an unelected and far from corruption-free Palestinian leadership ahead of the Middle East’s only functioning democracy.
    For Israelis, as well as many Jews worldwide, France’s labelling decision cannot be viewed in isolation from French history. From the Dreyfus trial at the end of the 19th century, to Vichy’s anti-Jewish laws 50 years later, France has much to atone for in its relations with Jews. During World War II, French Jews were prohibited from serving in the army or working as doctors, lawyers, journalists, or state officials. Jewish students were expelled from schools and banned from commerce and industry. The French government and police participated in the roundup of 75,000 Jews, almost all of whom were murdered by the Nazis.
    Does the France that once extended these racist laws to the North African countries—Morocco, Algeria, and Tunisia—under its control really want to inflict damage on Jews living in areas they consider part of their ancestral homeland? Does the France that once mandated the registration of Jewish businesses and made Jews wear the yellow star now intend to mark Jewish-made goods?
    As a sovereign state, France of course has the right to express its opposition to another state’s policies. But as an ally of Israel which wishes to advance, rather than impede, the peace process, and to disassociate itself from former atrocities, France must find other means than labelling Israeli products. Such actions may appeal to a sense of self-righteousness or satisfy certain parts of public opinion, but they will only prevent France from playing any serious role in Israeli-Palestinian diplomacy. In the end, France will be negatively labelled, not Israel.
    Israel is also a sovereign state, and one with an especially painful past. We have survived many other boycotts, formal and implicit, and thrived. Still, we have the right and the duty to defend ourselves from unjust practices, even when adopted by our friends. Israelis should not boycott French products, but we should certainly think twice before buying them. Or perhaps we should just label them with a sticker stating: “Made in a country that singles out Jewish goods”?"

- Why is France again labeling Jews?, Michael Freund (JP) - "there will be no special labels to single out Chinese products made in Tibet, Russian items manufactured in Crimea or Spanish goods from Catalonia. Nor will Turkish products made in occupied Cyprus, Moroccan goods from Western Sahara, or British merchandise from the contested Falkland Islands be affected. It is Jews, and only Jews, those living in areas such as Judea and Samaria, who will be subjected to “special treatment” by the French".
http://www.jpost.com/Opinion/Why-is-France-again-labeling-Jews-474096
   "[...] French authorities published the guidelines in the official government gazette, and they require that items state, “product originating in the Golan Heights (Israeli settlement),” or “product originating in the West Bank (Israeli settlement),” a move they claim is intended merely to provide the consumer with more information.
    That, of course, is complete hogwash. To begin with, the requirement applies only to factories owned by Jews, whereas Palestinian Muslim-owned enterprises would not have their merchandise similarly labeled. In other words, at its root, the criteria being applied by France is the religious and ethnic identity of the manufacturer, and these conditions apply only to followers of Moses and not those of Muhammad.
    If that’s not racist and discriminatory, what is? Furthermore, as Israel’s Foreign Ministry correctly noted, there are plenty of other “disputed territories” around the world, yet neither France nor the EU are considering applying a similar policy in those cases. Hence, there will be no special labels to single out Chinese products made in Tibet, Russian items manufactured in Crimea or Spanish goods from Catalonia. Nor will Turkish products made in occupied Cyprus, Moroccan goods from Western Sahara, or British merchandise from the contested Falkland Islands be affected. It is Jews, and only Jews, those living in areas such as Judea and Samaria, who will be subjected to “special treatment” by the French. [...]
    The French move will add fuel to the fire of the anti-Israel Boycott, Divestment and Sanctions (BDS) movement, as well as create an opening for other EU countries to adopt similar policies. Similarly, it will encourage the Palestinians to continue in their obstinate refusal to negotiate with Israel. [...]"

- France's Regulations Should Be Worded Exact & Correct (My Right Word)
http://myrightword.blogspot.fr/2016/11/frances-regulations-should-be-worded.html
   "Here is a section of the new French regulations on goods produced in that part of the Land of Israel not yet under Israel's full sovereignty: "For products from the West Bank or the Golan Heights originating from settlements, a restriction to "product originating in the Golan Heights" or "product originating in the West Bank" is not acceptable. Although these expressions refer to the broad area or territory from which the product originates, the omission of additional geographical information to the effect that the product originates from Israeli settlements may mislead the consumer True origin of the product. In such cases it is necessary to add, in brackets, the expression "Israeli colony" or equivalent terms. Thus, expressions such as "product originating in the Golan Heights (Israeli colony)" or "products originating in the West Bank (Israeli colony)" may be used."
    I was wondering: do products in that same geographical area but not produced in Jewish communities need to be registered/labeled as "hummus produced in Arab-occupied Samaria" or "olive oil originating in Arab-occupied Judea"?
    The additional geographical information is that those areas, Samaria and Judaea, are the ones the United Nations used to describe the border of the Jewish and Aerab states to arise as a reult of the 1947 partition plan (which the Arabs rejected, launched a war of aggression and then had Jordan occupy and annex): "The boundary of the hill country of Samaria and Judea starts on the Jordan River at the Wadi Malih south-east of Beisan..." So, if the French want to be just and correct, let them employ the correct nomenclature and the genuine legal standing of the areas."

- François Fillon, ami ou ennemi d’Israël ? (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/francois-fillon-ami-ou-ennemi-disrael/
   "[...] Outre ses propos polémiques concernant la communauté juive, François Fillon a à plusieurs reprises provoqué la colère des soutiens français à l’État d’Israël.
    Notamment en novembre 2015, suite aux attentats de Paris, quand il s’est prononcé favorable à une « coalition mondiale » contre l’État islamique qui inclurait la Russie, l’Iran, les Kurdes, le gouvernement irakien, le régime syrien de Bashar el-Assad et… le Hezbollah – groupe terroriste chiite libanais – et dont il a rencontré des cadres en juillet 2013.
   « Il faut soutenir l’Iran qui est engagé contre l’État islamique, a-t-il déclaré sur France Inter. Je sais que beaucoup de messages vont venir sur cette question, en particulier d’Israël, mais quand Israël a besoin de s’allier avec des gens qui ne respectent rien en matière de morale internationale, ils savent le faire pour défendre leur survie, et personne ne peut le leur reprocher. »
    Interrompu par le journaliste Patrick Cohen, qui lui rappelle que « la vocation du Hezbollah est de détruire Israël », il répond qu’« il est hors de question de laisser le Hezbollah menacer l’État d’Israël. Mais le Hezbollah est la force qui tient le Liban, physiquement, qui fait en sorte que ce pays ne se dote pas des institutions nécessaires pour continuer sa marche démocratique. La position que je défends n’est plus isolée, c’est la position du gouvernement français. » Le Liban a depuis élu un président Michel Aoun, allié du Hezbollah. Saad Hariri aura pour tâche de contrebalancer ce pouvoir. [...]
    François Fillon s’est farouchement prononcé contre le vote à l’UNESCO sur l’adoption d’une résolution controversée sur les noms des lieux saints de Jérusalem. « Les récentes résolutions votées sont inacceptables et je comprends qu’elles aient choqué. La France aurait dû voter contre ces textes déséquilibrés qui nient la réalité historique de Jérusalem. La France n’a pas à prendre parti et à réécrire l’Histoire des autres. Nous devons conserver une position médiane et objective pour aider à la résolution du conflit », avait-il confié au site Elnet. [...]
    En janvier 2014 aussi, lors d’une visite de trois jours en Israël, François Fillon avait soutenu le pays dans son droit à la sécurité. [...] Malgré ces propos élogieux à l’égard de l’État hébreu, quelques mois plus tard, en novembre 2014 lors de la vague de reconnaissances de l’État palestinien par plusieurs parlements européens dont celui de Paris, à l’antenne de BFM TV, François Fillon critiquait ouvertement l’attitude d’Israël et expliquait que le pays « [menaçait] la paix mondiale en retardant [l’]échéance [de la création d’un État palestinien] » – dont il avait plaidé la création dès 2011.
   « Je dis aux Israéliens que s’ils n’acceptent pas, s’ils ne comprennent pas que la création de cet État palestinien est la condition sine qua non de la paix dans cette région, non seulement ils prennent des risques pour l’avenir à long terme, mais ils font prendre des risques au monde entier. Parce que je pense qu’aujourd’hui, la situation au Proche Orient est une menace pour la sécurité intérieure de nos propres pays », avançait-il.
    Dans le même temps, il annonçait néanmoins qu’il ne voterait pas en faveur de la résolution proposée par les écologistes et les socialistes invitant le gouvernement français à reconnaître la Palestine, estimant qu’elle « n’aurait aucun effet, sauf celui peut-être de compliquer un petit peu plus la situation » au Moyen Orient.
    En octobre 2015, l’ancien Premier ministre appelait la communauté internationale à « faire pression sur Israël » pour une paix avec les Palestiniens. « [Israël] ne [va] pas rester à l’abri du chaos qui est en train de s’emparer du Proche Orient, » déclarait-il sur LCP. « Cette idée qu’Israël pouvait rester une sorte d’îlot pacifique et prospère au milieu de cette guerre est une idée folle, qui surtout aujourd’hui se révèle être une idée fausse. Il faut faire pression sur Israël pour qu’il accepte de rentrer dans un processus de négociation et en particulier qu’il libère les territoires sans lesquels il n’y aura jamais de paix en Palestine. Un certain nombre de colonies sont créées en contradiction totale avec les engagements qui avaient été pris dans le cadre des accords précédents », concluait-il. [...]"

- « François Fillon se trompe de “totalitarisme” au Moyen-Orient », Jean-Pierre Filiu (Professeur des universités en histoire du Moyen-Orient contemporain à Sciences Po) - "On souhaiterait comprendre par quel tour de passe-passe son « totalitarisme islamique », si généreusement étendu à tant de courants sunnites, épargne avec un tel tact la militance chiite d’aujourd’hui. La République islamique d’Iran serait-elle démocratique, au motif que des élections s’y déroulent régulièrement, alors que son Guide suprême, l’ayatollah Khamenei, conserve un pouvoir sans partage depuis 1989 ? Et le « Parti de Dieu » libanais, en arabe Hezbollah, est-il totalitaire ou antitotalitaire pour M. Fillon ? Et les milices irakiennes et afghanes, encadrées par les gardiens de la révolution venus d’Iran, qui participent avec le Hezbollah à la démolition d’Alep, une des plus anciennes cités de l’humanité ?"
http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/11/30/jean-pierre-filiu-francois-fillon-se-trompe-de-totalitarisme-au-moyen-orient_5041097_3232.html

- Alain Soral condamné pour menaces (AFP) - "Le tribunal a condamné des messages menaçant de faire circuler des photographies dénudées de la jeune femme sur internet, ainsi que des propos insultants par SMS, tels que "les blancs prennent les black pour des putes, ce qu'elles sont le plus souvent", "ton destin c'est d'être une pute à juifs"."
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/11/29/97001-20161129FILWWW00196-alain-soral-condamne-pour-menaces.php

********************************************
Incendies en Israël

- Israël : les pompiers affirment avoir éteint tous les incendies (AFP) - "Les incendies qui ont ravagé ces derniers jours Israël et la Cisjordanie et poussé des milliers de personnes à quitter leur maison ont tous été éteints, ont indiqué dimanche les services de secours israéliens".
https://fr.news.yahoo.com/isra%C3%ABl-pompiers-affirment-avoir-%C3%A9teint-incendies-074904789.html
- Incendies en Israël : Netanyahu appelle Abbas pour le remercier de son aide (Times of Israel) - "Le Premier ministre a fait part de sa satisfaction devant l’hospitalité pour accueillir les victimes – arabes et juives ; Herzog a évoqué une « lueur d’espoir qui montre que les choses peuvent être différentes »".
http://fr.timesofisrael.com/incendies-en-israel-netanyahu-appelle-abbas-pour-le-remercier-de-son-aide/

- Incendies en Israël : l'armée a arrêté une dizaine de suspects palestiniens (Reuters) - "Trois d'entre eux ont été interpellés avec des récipients contenant du carburant, des gants et des briquets, a précisé une porte-parole des forces de défense".
https://fr.news.yahoo.com/incendies-en-isra%C3%ABl-larm%C3%A9e-arr%C3%AAt%C3%A9-une-dizaine-suspects-161546915.html
- Israel confirms some of the major - and early! - fires were terrorism (Elder of Ziyon) - "The fires didn't make the headlines until last Wednesday November 23, which means that some of the arson was not opportunistic based on the news coverage, but was deliberately planned".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/israel-confirms-some-of-major-and-early.html

- La chanteuse musulmane Ahlam souhaite aux israéliens de « mourir dans les incendies » (JSS) - "Ahlam Ali Al Shamsi, star arabe de pop aux Emirats, s’est joint à de nombreux musulmans à travers le monde qui célèbrent les incendies criminels en Israël. Sur les réseaux sociaux, elle affirment souhaiter aux israéliens de « mourir, brûler et souffrir » dans les incendies qui ravagent l’Etat Juif ces temps-ci".
http://jssnews.com/2016/11/25/la-chanteuse-musulmane-ahlam-souhaite-aux-israeliens-de-mourir-dans-les-incendies/
- Egyptian actress quotes the Quran to justify her desire to see Jews burn (Elder of Ziyon) - "An Egyptian actress known as Sherihan tweeted with the Arabic hashtag "Israel Burns" a Quranic verse that claims that Jews say that God's hands are tied and He can't help them".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/egyptian-actress-quotes-quran-to.html

********************************************
Congrès du Fatah

- Palestine : Fatah, le renouvellement, c'est maintenant ?, Chloé Rouveyrolles (Libération) - "Dirigeant à la fois l’Autorité palestinienne, l’Organisation de libération de la Palestine et le Fatah, Mahmoud Abbas est jugé responsable du marasme quotidien. En septembre, un sondage affirmait que 61% des Palestiniens souhaitaient la démission de celui qui, à 81 ans, cumule les casquettes".
http://www.liberation.fr/planete/2016/11/28/palestine-fatah-le-renouvellement-c-est-maintenant_1531459
   "[...] «Ce n’est pas le Congrès du Fatah, mais celui d’une faction minoritaire», dénonce Dimitri Diliani, membre du conseil révolutionnaire du Fatah, qui n’est pas invité aux festivités. Il estime être mis à l’écart pour avoir critiqué le manque de transparence du mouvement et son goût pour le mélange des genres. Selon lui, l’organisation de ce congrès ne respecterait même pas le règlement intérieur du parti.
   «Les dirigeants de cette réunion refusent les réformes et vont simplement diviser le mouvement et le marginaliser sur la scène politique», renchérit Najat Abu Bakr, députée palestinienne, récemment exclue du Fatah pour des raisons obscures. Elle aussi avait dénoncé la corruption du gouvernement. Tous les deux ont d’ores et déjà annoncé qu’ils ne reconnaîtraient aucune des décisions prises par l’assemblée.
    Dans les rues palestiniennes, quand ce n’est pas le même son de cloche accusateur, c’est l’indifférence. Au cœur du mécontentement : une solide insatisfaction de la vie politique palestinienne en général, et du Fatah en particulier. Dirigeant à la fois l’Autorité palestinienne, l’Organisation de libération de la Palestine et le Fatah, Mahmoud Abbas est jugé responsable du marasme quotidien. En septembre, un sondage affirmait que 61% des Palestiniens souhaitaient la démission de celui qui, à 81 ans, cumule les casquettes.
    Pour le remplacer, une lutte d’influences se joue entre ses partisans et des membres déchus – ou menacés de l’être. Fer de lance de l’opposition : Mohammed Dahlan, ancien membre du gouvernement, exclu du Fatah et exilé aux Emirats arabes unis. Il se présente comme un réformateur soutenu par des puissances régionales comme l’Egypte ou l’Arabie saoudite. Certains membres du Fatah le rejoignent peu à peu – ce serait le cas de Najat Abu Bakr. [...]
    Le dernier point d’interrogation du congrès réside dans la succession de Mahmoud Abbas. S’il a déjà exclu les candidats qui ne lui plaisaient pas, le président va-t-il proposer un poulain ? Jibril Rajoub, cadre du parti, ancien chef de la sécurité préventive en Cisjordanie, est l’un des hommes pressentis pour prendre sa suite. Le Congrès a exclu des opposants ? «On ne pouvait pas inviter tout le monde», répond-il. Le Fatah mélange les genres et est corrompu ? «De nombreuses réformes sont nécessaires et vont être mises en place». Le pouvoir déçoit et la situation empire ? «Nous allons définir de nouvelles positions face au conflit». Il a déjà réponse à tout."
- En Palestine, le congrès du Fatah débute dans une atmosphère dépressive, Piotr Smolar (Le Monde) - "La tenue du congrès du Fatah sans les partisans de M. Dahlan risque de provoquer de nouvelles tensions entre les pays arabes et l’AP".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/11/29/en-palestine-le-congres-du-fatah-debute-dans-une-atmosphere-depressive_5040234_3218.html
   "[...] les partisans de l’homme d’affaires Mohammed Dahlan, exclu du Fatah en 2011 et contraint à l’exil, n’ont pas été conviés. Depuis septembre, plusieurs d’entre eux ont été également exclus des rangs du parti. Ils ont tenté, mardi à la mi-journée, de se rassembler dans le camp de réfugiés de Qalandiya, mais les forces de sécurité ont empêché la réunion d’avoir lieu.
    Les pays du Quartet arabe (Egypte, Jordanie, Emirats arabes unis, Arabie saoudite) ont fait pression ces derniers mois sur Mahmoud Abbas afin qu’il accepte une réconciliation avec Mohammed Dahlan. Sans Fatah pacifié, aucun progrès notoire ne pourra avoir lieu dans les négociations avec le Hamas, pour enfin présenter un front palestinien uni et envisager des élections générales. La tenue du congrès du Fatah sans les partisans de M. Dahlan risque de provoquer de nouvelles tensions entre les pays arabes et l’AP. Depuis avril, l’Arabie saoudite a ainsi cessé de verser près de 20 millions de dollars par mois à l’Autorité palestinienne. [...]"
- Jordan practically boycotting Fatah conference - and threatened Jordanian Palestinians who wanted to attend (Elder of Ziyon) - "We have heard about tensions between Jordan and the Palestinian Authority before, but this is stunning".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/jordan-practically-boycotting-fatah.html

- Abbas réélu à la tête du Fatah (AFP) - "Mahmoud Abbas a été réélu à la présidence du Fatah aujourd'hui dès l'ouverture du Congrès du plus important mouvement palestinien".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/11/29/97001-20161129FILWWW00205-abbas-reelu-a-la-tete-du-fatah.php
- Mahmoud Abbas pays tribute to terrorists by name in Fatah speech (Elder of Ziyon) - "Although he mentioned many times that he only supports "peaceful and popular resistance" he did say "at this stage," meaning that he has no moral qualms with terrorism, but only tactical issues with it at this time. And he proved that he is not against terrorism by calling out terrorists by name as "martyrs" in his speech"; "Abbas said of all these "martyrs" that "they are all our heroes, you will not forget them, they are immortal in our people's memory, and the homeland of Palestine. Their sacrifices will not be in vain"."
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/mahmoud-abbas-pays-tribute-to.html
- Media continues to ignore Abbas' lies, intransigence and hypocrisy. Will someone please read his words for once? (Elder of Ziyon) - "He said nothing new. But it is still instructive to reiterate what he did say, and what he always says, because the media studiously ignores his actual words and hypocrisy and pretends that only the "peaceful" parts are what is important". Une instructive lecture suivie du discours d'Abbas au Congrès du Fatah.
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/media-continues-to-ignore-abbas-lies.html

********************************************
Gaza & Hamas

- Coca-Cola ouvre sa première usine à Gaza (AFP) - "Il existe trois autres usines d’embouteillage dans les Territoires palestiniens, mais celle-ci pourrait donner un coup de fouet à l’économie moribonde de la bande de Gaza".
http://fr.timesofisrael.com/coca-cola-ouvre-sa-premiere-usine-a-gaza/

- EoZTV: "Open-air prison camp" hosting high-tech expo this week (Elder of Ziyon) - "This week marks the annual ExpoTech show, showing Palestinian high-tech ventures, being held simultaneously in Ramallah and Gaza City". Voir vidéo ici.
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/eoztv-open-air-prison-camp-hosting-high.html

********************************************
Mort de Castro

- Les dirigeants palestiniens déplorent la perte du “camarade” Castro (Times of Israel) - "Les dirigeants palestiniens ont rendu hommage samedi à Castro, un partisan de longue date de la cause palestinienne et camarade de lutte contre « l’impérialisme sioniste »".
http://fr.timesofisrael.com/les-dirigeants-palestiniens-deplorent-la-perte-du-camarade-castro/
- Les Palestiniens pleurent la mort de Fidel Castro (i24) - "Le groupe terroriste du Front populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP) a publié un communiqué faisant l'éloge de l'ancien président cubain qui a soutenu "les peuples opprimés du monde dans leur confrontation avec l'impérialisme, le sionisme, le racisme et le capitalisme". "Le sionisme a été une arme essentielle de l'oppression raciste, et a été reconnu comme tel par Fidel Castro et le peuple cubain", poursuit le communiqué".
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/131136-161127-les-palestiniens-pleurent-la-mort-de-fidel-castro

********************************************
Golan

- Israël tue quatre membre de l’EI près du Golan (AFP) - "L’armée de l’air israélienne indique avoir tué, dimanche 27 novembre, quatre djihadistes liés à l’organisation Etat islamique près du Golan. Les autorités israéliennes indiquent avoir riposté à des tirs de mortier et à des coups de feu tirés sur des militaires patrouillant sur le plateau du Golan. Israël riposte fréquemment à des coups de feu sporadiques tirés depuis la Syrie, mais les échanges sont rares sur le plateau du Golan".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/11/27/israel-tue-quatre-membre-de-l-ei-pres-du-golan_5038867_3218.html
- The Golan incident: Local initiative or strategic change, Ron Ben-Yishai (Ynet) - "Sunday’s shooting at Golani forces was probably the act of a local ISIS commander who could not resist the temptation of trying to hit an Israeli target; a less likely possibility is that ISIS decided to attack an Israeli target as an act of desperation; either way, it would be prudent of us to remain alert and well-hidden in the future".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4885060,00.html

********************************************
Egypte

- The Egyptian "human rights" advocate who admires Hitler for exposing Jewish evil (Elder of Ziyon) - "this "human rights activist" also happens to be a big fan of Adolf Hitler. And not only because he got the trains to run on time".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/the-egyptian-human-rights-advocate-who.html

********************************************
Turquie

- Turquie : Erdogan exhorte les musulmans à défendre la cause palestinienne (i24) - "Le président turc, a déclaré qu'il s'agit du "devoir commun de tous les musulmans d'embrasser la cause palestinienne et de protéger Jérusalem", et que la sauvegarde de la mosquée d’Al-Aqsa ne doit pas être laissée aux enfants armés de pierres".
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/131328-161129-turquie-erdogan-exhorte-les-musulmans-a-defendre-la-cause-palestinienne

********************************************
ONU

- Flanqué d’un drapeau palestinien, le président de l’Assemblée générale de l’ONU marque la Journée de solidarité avec le peuple palestinien (Times of Israel) - "La Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien une initiative de l’ONU, est célébrée tous les ans, le 29 novembre" ; "Arborant les couleurs du drapeau palestinien, ainsi qu’un keffieh noir et blanc, symbolique des Palestiniens, Peter Thomson des Îles Fidji, le président de la 71e session de l’Assemblée générale a déclaré que la paix entre Israël et les Palestiniens « était fondamentale pour garantir au peuple palestinien des droits inaliénables et leur garantir la jouissance de la dignité, de l’opportunité, de la prospérité et de l’égalité. »" ; "L’Assemblée générale des Nations unies doit examiner 6 résolutions critiques pour Jérusalem mercredi, dont une qui appelle Jérusalem à reprendre les négociations avec la Syrie et à se retirer du plateau du Golan".
http://fr.timesofisrael.com/flanque-dun-drapeau-palestinien-le-president-de-lag-de-lonu-marque-la-journee-de-solidarite-avec-le-peuple-palestinien/

********************************************
Europe

- En Norvège : Vote du boycott de tous les produits et services des colonies israéliennes (Europalestine) - "Les élus de la municipalité de Trondheim, 3ème plus grande ville de Norvège, viennent de voter le boycott des produits et des services israéliens en provenance de toutes les colonies israéliennes".
http://www.europalestine.com/spip.php?article12447

********************************************
Histoire

- Palestinian Arabs went on a murderous rampage within hours of the Partition vote (Elder of Ziyon) - "in the hours immediately following the UN partition vote, Palestinian Arabs started attacking Jews wherever they could find them. Here are articles from the Palestine Post the next day" (voir ici, ici, ici et ici).
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/palestinian-arabs-went-on-murderous.html
Published by Occam
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 18:32

- Latest "Apartheid?" poster (Elder of Ziyon) - "the photo seems to have been taken last year".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2016/03/latest-apartheid-poster.html

Published by Occam
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 18:31
France
 
- Des juifs, de Fillon, et de l'inculture historique de nos politiques, Claude Askolovitch (Slate) - "Fillon n’est pas antisémite, pas plus que Juppé n’est islamiste. Mais l’histoire n’est pas moins horrible, concernant nos dirigeants. Elle atteste l’inculture historique et la désinvolture afférente d’un homme d’Etat ; mais pas seulement la sienne : si l’on cherche des éléments de déclin, en voilà un. Nos Princes sont pathétiques, quand ils vont chercher dans jadis ou naguère de quoi adosser leurs vérités du moment".
http://www.slate.fr/story/129452/juifs-fillon-inculture-historique
   "François Fillon a eu son scandale juif. C’est arrivé ce mercredi 23 novembre sur Europe 1, quand il évoquait les musulmans, ce grand souci, et ce qu’il convenait de faire pour les ramener à la Nation. Citons : «Les intégristes sont en train de prendre en otage la communauté musulmane, il faut combattre cet intégrisme. Comme d'ailleurs dans le passé on a combattu une forme d'intégrisme catholique. Comme on a combattu la volonté des juifs de vivre dans une communauté qui ne respectait pas toutes les règles de la République française.»
    Donc, les juifs voulaient vivre ensemble contre la République ? La phrase a tourné aigre, et a beaucoup tourné. L’internet a vibré. [...]
    Haïm Korsia, qui est grand rabbin de France, et s’il n’en reste qu’un sera le dernier des républicains, a expliqué à Fillon —navré — à quel point il s’était trompé. Non, les juifs, dans ce pays, n’ont pas souhaité le ghetto; du jour où l’assemblée constituante les a émancipés, en septembre 1791, ils se sont précipités dans la France comme des assoiffés. Leur imputer un retrait volontaire de la collectivité était une injustice.
    Fillon n’est pas antisémite, pas plus que Juppé n’est islamiste. Mais l’histoire n’est pas moins horrible, concernant nos dirigeants. Elle atteste l’inculture historique et la désinvolture afférente d’un homme d’Etat ; mais pas seulement la sienne : si l’on cherche des éléments de déclin, en voilà un. Nos Princes sont pathétiques, quand ils vont chercher dans jadis ou naguère de quoi adosser leurs vérités du moment. Ils mélangent l’histoire avec une narration ampoulée du roman national, où l’État majestueux brimerait à bon droit les minorités qui se révèlent à ses yeux.
    Fillon ne pensait pas à mal. Il voulait dire au contraire qu’avec les musulmans, ça pourrait s’arranger, puisque les juifs eux-mêmes, et les catholiques… Il n’a fait que reprendre un cliché coutumier du débat français, qui traîne depuis que la question musulmane occupe nos dirigeants. Il faudrait tordre le bras aux musulmans, pour qu’ils se plient à l’Etat, comme on a tordu le bras à l’Eglise catholique et aux juifs.
    A la fin du mois d’août, à Chatou, Alain Juppé avait dit exactement la même chose — il se voyait alors Président et un peu mieux encore — dans son discours d’entrée en campagne. Lui aussi voulait s’occuper des musulmans. Prônant la convocation d’une assemblée de notables mahométans, pour que soit signé «un accord solennel entre la République et les représentants de leur culte», Juppé affirmait :  «Le moment est venu d’apporter des réponses précises aux questions que se posent beaucoup de Français. Nous l’avons fait avec les juifs au début du XIXe siècle à l’initiative de Napoléon. La IIIe République l’a fait avec l’Église catholique au début du XXe siècle, non sans violence parfois. Nous devons le faire aujourd’hui avec les Français musulmans.»
    Juppé était à peu près aussi inconséquent que Fillon. Les événements auxquels se réfèrent nos deux conquérants de la droite se situent, concernant les juifs, en 1806. Revenant de sa victoire d’Austerlitz, Napoléon passe par Strasbourg où un préfet et des notables viennent se plaindre des juifs, réputés usuriers, et qui prendraient le contrôle du département. L’Empereur adhère à l’opinion antisémite, qui s'exprime aussi à Paris. Il revient sur l’acquis de 1791 : «Les juifs ne sont pas dans la même catégorie que les protestants et les catholiques, dit-il devant le Conseil d’État. Il faut les juger d'après le droit politique, et non d'après le droit civil, puisqu'ils ne sont pas citoyens.»
    Il décide de les réformer. Annulant leurs créances, il les convoque en «assemblée des notables» puis en «grand Sanhédrin», à vocation religieuse, pour les soumettre à sa volonté. Pris dans ce chantage, conscients qu’ils peuvent perdre l’égalité qu’on leur accordait quinze ans plus tôt, les notables israélites répondent à des questions baroques : «Est-il licite aux juifs d'épouser plusieurs femmes ? Aux yeux des juifs, les Français sont-ils leurs frères ou sont-ils des étrangers ?»
    L’affaire se termine le moins mal possible. On applique aux juifs quelques lois d’exceptions — leur interdisant notamment d’échapper à la conscription, contrairement à leurs compatriotes— mais on les confirme français. La brutalité de l’épisode sera oubliée, d’un commun accord, la France célébrant le Grand Empereur, et les juifs de France ne voulant pas paraître mauvais coucheurs : ils acceptent, pour l’éternité, cette narration blessante d’un souverain juste et d’un Etat ferme qui les auraient arrachés à leur obscurantisme. C’est une infamie. Mais la France vaut bien un Sanhédrin.
    Evidemment, Juppé, avec ses «questions que les Français se posent», et Fillon, avec ses juifs qui voulaient vivre contre la République, n’y connaissent rien. Ils adhèrent paresseusement à une fable nationale. Ils mélangent un peu tout. Fillon doit avoir des réminiscences gaulliennes, du temps où l’on reprochait aux juifs une possible «double allégeance», entre la France et Israël. Tout ceci n’a plus grand sens aujourd’hui, quand les allers-retours entre Paris et Tel-Aviv sont une habitude, et quand les victimes juives du terrorisme, ici, sont enterrées à Jérusalem. Nos politiques évoquent, dans un pas fluide et contradictoire, le mythe d’une France tenue qui a cessé d’être, si elle a jamais existé.
    Mais ça pique. C’est méchant. Sauf dans les discours antisémites, il n’y a jamais eu de séparatisme communautaire juif que la République ait eu à combattre. Et au demeurant, la volonté de juifs, aujourd’hui, de vivre selon des règles religieuses strictes et précises, voire excluantes, n’est pas anti-républicaine. Il n’y a rien, dans nos lois, qui s’oppose à ce que l’on porte la barbe, que l’on ne mange que casher et que l’on enseigne à ses enfants qu’il vaut mieux se marier dans sa foi, et que dans les fêtes de ces mariages, garçons et filles dansent séparément ; le rabbin Sandler, assassiné à Toulouse, aurait peut-être élevé en ce sens ses garçons assassinés avec lui. Les enfants de Ozar Atorah étaient des juifs communautaires et des martyrs de France à la fois. [...]"

- Israël : la France accusée de de favoriser les boycotts anti-israéliens (AFP) - ""Le gouvernement israélien condamne la décision" française [d'étiqueter "colonie israélienne" ou une mention équivalente sur les produits alimentaires fabriqués en dehors de la ligne d'armistice de 1949], a réagi jeudi soir tard le ministère israélien des Affaires étrangères dans un communiqué. "Il est regrettable de voir la France prendre des mesures susceptibles d'être interprétées comme encourageant les extrémistes et le mouvement de boycott contre Israël", poursuit-il. Le ministère juge encore "incompréhensible et même inquiétant que la France ait décidé de pratiquer deux poids, deux mesures aux dépens d'Israël" alors qu'il y a 200 querelles territoriales dans le monde".
https://fr.news.yahoo.com/isra%C3%ABl-france-accus%C3%A9e-favoriser-boycotts-anti-isra%C3%A9liens-130757978.html
- Israël dénonce une décision de la France sur les produits des implantations (i24) - "Le ministère français est l'un des tout premiers, sinon le premier, à mettre en oeuvre les consignes passées en novembre 2015 par l'Union européenne. Celle-ci avait alors approuvé la mesure imposant à tous les pays membres d'étiqueter les marchandises venant des implantations israéliennes qui, pour l'UE comme la communauté internationale, ne font pas partie du territoire israélien".
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/131026-161125-israel-denonce-la-france-apres-une-decision-sur-les-produits-des-implantations

*******************************************
Israël

- As Wildfires Rage, Israel Suggests Arson and Asks for Foreign Help (New York Times) - "Prime Minister Benjamin Netanyahu attributed the fires to “natural and unnatural” causes and said that “any fire caused by arson or incitement to arson is terrorism in every sense of the word, and we will treat it as such.”"; "The first major fire began in the forest surrounding Neve Shalom, known in Arabic as Wahat al-Salam, or Oasis of Peace, a small cooperative community about halfway between Tel Aviv and Jerusalem where Israeli Jews and Arabs live together. Despite the suspicion of arson in many cases, the Israeli authorities were cautious in assigning blame. But some Israeli news organizations were labeling the wave of fires an “arson intifada,” alluding to a Palestinian uprising".
http://www.nytimes.com/2016/11/24/world/middleeast/israel-fires.html?_r=0
- Treize suspects arrêtés après les feux en Israël (Reuters) - "Le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld, a déclaré que douze suspects avaient été appréhendés alors qu'ils tentaient d'allumer un feu ou de fuir une zone incendiée. Il n'a pas fourni d'autres détails. Le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan a fait état de treize arrestations. Il a déclaré qu'ils appartenaient aux "minorités", par allusion aux Arabes israéliens ou aux Palestiniens. "La plus grande probabilité est que leur mobile soit nationaliste", a-t-il dit à la radio de l'armée".
https://fr.news.yahoo.com/douze-suspects-arr%C3%AAt%C3%A9s-apr%C3%A8s-les-feux-en-isra%C3%ABl-121139832.html
- Israël face aux flammes, Marc Knobel (CRIF) - "Il faut penser aussi aux quelques réactions de joie que ce feu suscite, ici ou là. Ce n’est pas une nouveauté".
http://www.crif.org/fr/blog/israel-face-aux-flammes-par-marc-knobel
   "Jeudi 24 novembre, des incendies se sont déclarés autour de Jérusalem, à Modiin (centre), dans certaines régions du nord, à Rishon Letzion (banlieue de Tel Aviv), dans le village de Nirit (centre) ou encore dans l'implantation de Talmon (Cisjordanie). Il y a dans ces feux une véritable tragédie, politique, écologique et humaine.
    Politique, parce que l‘on parlerait déjà d’intifada du feu, après celles des pierres qui tuent, des couteaux qui éventrent, le feu qui lamine, le feu qui ravage.
    La police israélienne a arrêté douze personnes soupçonnées d'être à l'origine de certains des incendies qui ravagent le pays depuis quatre jours, ou d'avoir incité à les provoquer. Selon I24 news, vendredi matin, c'est un Palestinien clandestin soupçonné d'être à l'origine de l'incendie qui s'est déclaré dans le village de Beit Meïr, près de Jérusalem et duquel des centaines de personnes ont été évacuées qui a été arrêté. Les forces de police recherchent d'autres suspects, alors que le feu a brûlé au moins quatre maisons. Et, même si la prudence, à cette heure est de mise, peut-être y a-t-il derrière ces incendies éparpillés sur le territoire israélien non pas seulement des pyromanes fous, mais des terroristes endoctrinés, fanatisés, prêt à tout, jusqu’à l’indicible ? Quoiqu’il en soit, les services de sécurité israéliens privilégient fortement la piste criminelle.
    Il faut penser aussi aux quelques réactions de joie que ce feu suscite, ici ou là. Ce n’est pas une nouveauté. On se souvient, par exemple, qu’à Gaza, les faiseurs de mort et les fanatiques endoctrinés distribuaient dans les rues des bonbons et d’autres douceurs et/ou friandises aux enfants, à des gamins, à des jeunes, lorsque des israéliens sont assassinés. C’est ainsi que le Hamas célébrait (par exemple) l'attentat sacrilège qui avait été commis au matin du 18 novembre 2014 à coup de hache et d’armes blanches contre des fidèles qui priaient avec ferveur à l’intérieur d’une Synagogue, à Jérusalem. Fort heureusement, ailleurs, les druzes de Galilée, par exemple et/ou les arabes israéliens ouvrent leurs portes aux sinistrés.
    A ce sujet, la députée  la députée du Likoud Sharren Haskel a déclaré  i24news (25 novembre 2016) : « La coopération avec les Palestiniens, qui se sont mobilisés pour nous prêter assistance, et les Arabes-israéliens qui proposent d'héberger des Juifs qui ne peuvent pas rentrer chez eux, c'est ce qui rend ce pays merveilleux ». Ajoutons que, de leur côté, les autorités palestiniennes ont offert, Jeudi 24 Novembre 2016, leur aide à Israël, une offre qui a été accueillie positivement par le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu. Il est attendu que 4 camions pompiers palestiniens soient envoyés en Israël.
    Ce sinistre est aussi un drame Ecologique, parce que des terres généralement arides brûlent (Israël connaît une sécheresse persistante) et que les plantations forestières brûlent. Lorsque les forêts partent en fumée, c’est un désastre écologique. Et, pour un aussi petit pays qu’Israël, qui investit durablement dans le reboisement, c’est dramatique.
    Humaine, parce que les flammes ravagent tout, hôpitaux, maisons, écoles, immeubles et quelque 80.000 personnes ont dû être évacuées dans la région d'Haïfa, troisième ville d'Israël. Des centaines de personnes ont été évacuées dans le village de Beit Meir. Les habitants des quartiers sinistrés voient s’envoler en fumée leur vie, toute leur vie. Et c’est là aussi une tragédie humaine. Il faudra reconstruire ce qui aura été détruit, cela prendra du temps cela aura un coût. Cela engendrera du stress,  de la peine, de la douleur. Il faudra aussi que les israéliens s’adaptent à ce type de situation et développent les/des moyens adéquats pour lutter contre ces feux, surtout lorsqu’ils ravagent une partie substantielle du pays."

- Des Arabes célèbrent les incendies en Israël sur les réseaux sociaux (Times of Israel) - "« Oh Allah brûle tout Israël comme ils brûlent nos mosquées », implore une personne sous le pseudo @AMY_Go1 sur Twitter".
http://fr.timesofisrael.com/le-monde-arabe-celebre-les-incendies-en-israel-sur-les-medias-sociaux/
- Fatah realizes that celebrating fires looks really bad (Elder of Ziyon) - "Fatah issued a statement yesterday warning Palestinians not to celebrate the fires on social media. Munir Aljagub, head of Fatah's media committee, says that it is irresponsible to give the impression that Palestinians are "dancing on the flames." Which is of course exactly what they are doing".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/fatah-realizes-that-celebrating-fires.html

- Un religieux palestinien à la mosquée Al-Aqsa : utilisons le nucléaire pakistanais pour éliminer Israël (Times of Israel) - "Le Sheikh Abd Al-Salam Abu Al-Iz encourage les musulmans à prendre les armes pour « emmener l’islam à travers le monde »".
http://fr.timesofisrael.com/un-religieux-palestinien-utilisons-le-nucleaire-pakistanais-pour-eliminer-israel/
- Cleric at Al Aqsa says Muslims should take Pakistani nukes and destroy Israel (Elder of Ziyon) - "At least he recognizes Israel as the "State of the Jews."  Which makes him more liberal in that respect than Mahmoud Abbas". Voir vidéo ici.
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/cleric-at-al-aqsa-says-muslims-should.html

*******************************************
"Processus de paix"

- PA TV repeats libel to kids: Israel killed Arafat (11 novembre 2016, Vidéo 1mn29) - terrifiante émission "éducative" pour enfants palestiniens.
https://www.youtube.com/watch?v=6aZEKiGJK-4

- Erekat compares Israel to ISIS (Elder of Ziyon) - "At the Doha World Policy Forum, today, Saeb Erekat was up to his usual lies, pretending that the Palestinians don't treat this like a religious conflict and that Jews are just like ISIS".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/erekat-compares-israel-to-isis.html

*******************************************
Autorité palestinienne

- Règlements de comptes au sein du Fatah, Piotr Smolar (Le Monde) - "Ce qui se dessine, pour l’heure, est un nettoyage de l’opposition interne, tandis que les partisans de M. Dahlan font planer une menace de scission".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/11/25/reglements-de-comptes-au-sein-du-fatah_5037880_3218.html
   "[...] De nombreux cadres du Fatah, la formation du président Mahmoud Abbas étaient rassemblés pour l’occasion. A l’ordre du jour, un appel irrévérencieux à l’unité au sein du parti, alors que son chef est engagé dans une chasse aux sorcières contre les partisans d’un rival en exil, Mohammed Dahlan. La police a été dépêchée sur place pour disperser les supposés comploteurs. Agé de 81 ans, achevant la onzième année de son quinquennat, Mahmoud Abbas essaie de tenir entre ses mains ridées un système politique à bout de souffle.
   « J’ai adhéré au Fatah il y a trente ans, j’ai passé onze ans dans les prisons israéliennes, et j’ai été expulsé du parti une heure après la réunion, souligne Jihad Tummaleh, très amer. Abou Mazen [le surnom de M. Abbas] réprime la liberté d’expression. Il ne veut entendre qu’une voix, la sienne. Ceux qui le critiquent sont accusés d’être des agents de Dahlan, c’est l’excuse toute prête. »
    Mohammed Dahlan a été expulsé du Fatah en 2011. Des poursuites judiciaires ont été lancées contre lui à Ramallah, pour le dissuader de revenir. Depuis, un pied dans les affaires et l’autre en politique, il a consolidé ses réseaux à l’étranger. « Abbas ne veut pas de réconciliation avec Dahlan pour des raisons personnelles, et pas nationales, souligne un proche de l’entrepreneur exilé, Soufiane Abou Zaideh. Il pensait qu’en le virant du Fatah, il l’éliminerait de la carte politique. Ce fut son erreur, et celle de son entourage, au prix de la destruction de ses relations dans le monde arabe. »
    Ces derniers mois, les pays du « quartet arabe » (Arabie saoudite, Egypte, Jordanie et Emirats arabes unis) ont exercé une pression sans précédent sur M. Abbas afin qu’il organise la réconciliation au sein du Fatah, en attendant celle, très hypothétique, avec le Hamas, maître de la bande de Gaza. Mais cette ingérence exaspère le vieux chef palestinien. Il voit la main armée de Dahlan derrière les affrontements qui se multiplient, dans les camps de réfugiés, avec les forces de sécurité. Dans ces camps, la colère contre l’Autorité palestinienne bout. Anecdote significative : au printemps 2015, l’un des fils du président, le fortuné Tarek, a présenté une liste de candidats au conseil d’administration du club d’Al-Amari. Aucun n’a été élu.
    Mahmoud Abbas s’emploie donc à policer les instances dirigeantes. Un an après une tentative infructueuse, le raïs a décidé de convoquer, le 29 novembre, la 7e conférence du Fatah. Près de 1 300 délégués sont attendus, un chiffre faible qui montre sa volonté de tenir l’assemblée chargée de désigner les 22 autres membres du comité exécutif, qui eux-mêmes désigneront le successeur de M. Abbas à la tête du parti. [...]
    Ce qui se dessine, pour l’heure, est un nettoyage de l’opposition interne, tandis que les partisans de M. Dahlan font planer une menace de scission. « Celui qui est soutenu de l’étranger perd toujours, dans la politique palestinienne », souligne le politologue Jihad Harb.
    Jihad Tummaleh, le président du club d’Al-Amari, réclame la réintégration de « plus de 40 membres du Fatah expulsés depuis cinq ans ». Reconnaissant des « relations fortes et de l’amitié » avec M. Dahlan, il met en garde contre la tentation d’une purge du Fatah. « Il y aura une escalade dans les camps de réfugiés et en dehors, prévient-il. Le désespoir et la frustration populaires peuvent ouvrir toutes les portes. Il peut y avoir un soulèvement, un printemps palestinien, contre les Israéliens ou contre l’Autorité palestinienne. » [...]"

- Les leaders palestiniens pourraient choisir le successeur d’Abbas et se déchirer, Avi Issacharoff (Times of Israel) - Extraits : "le camp de Dahlane, et Dahlane lui-même, seront conservés à l’écart de l’assemblée et à l’écart du cercle des décisionnaires du Fatah. Dahlane, qu’Abbas avait fait expulser des Territoires palestiniens au début de l’année 2011, réfléchit à une réponse à apporter. D’une certaine façon, ses partisans à Gaza ont menacé d’organiser leur propre conférence dans la Bande en parallèle à la conférence générale de Ramallah. Mais dorénavant, les associés de Dahlane indiquent sereinement qu’ils étudient l’option de la création d’un nouveau mouvement d’importance. Refusant de le qualifier de scission au sein du Fatah, ils débattent de l’idée de l’appeler le « Fatah original ». Si cette menace devait aller jusqu’au bout, cela constituerait une déchirure historique au sein du Fatah" ; "Comment l’opinion publique palestinienne considère-t-elle ce Congrès ? Avec beaucoup d’indifférence et, dans certains cas, une hostilité affirmée. Le Fatah n’a pas réussi à améliorer son statut ou son image aux yeux de l’opinion publique au cours de ces dernières années" ; "Une grave crise, sans précédent, a explosé entre l’Autorité palestinienne et le monde arabe modéré. Abbas est sur le point de couper ses relations avec les états arabes sunnites, l’Egypte et l’Arabie Saoudite en premier lieu. Le Caire appuie Dahlane et encourage ses activités variées. L’Arabie Saoudite a suspendu son aide financière à l’AP. Les Emirats arabes unis offrent une protection offficielle à Dahlane, et la Jordanie semble d’être désintéressée de ce qui arrive à Ramallah".
http://fr.timesofisrael.com/les-leaders-palestiniens-pourraient-choisir-le-successeur-dabbas-et-se-dechirer/

- Mohammed Dahlan : « Mahmoud Abbas terrorise tous ses opposants », Benjamin Barthe (Le Monde) - "L’Autorité palestinienne, aujourd’hui, c’est l’Afrique : zéro démocratie ! Imaginez que des gens sont recrutés pour traquer les internautes qui critiquent Abbas sur Facebook ! Tout l’argent est accaparé par ses fils. Pour nous, Palestiniens, c’est quelque chose d’inconcevable".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/11/25/mahmoud-abbas-terrorise-tous-ses-opposants_5037839_3218.html
   "- Benjamin Barthe : Qu’attendez-vous du congrès du Fatah, qui se tiendra à la fin du mois pour renouveler les instances dirigeantes ?
    - Mohammed Dahlan (ancien chef de l’antiterrorisme palestinien) : Abou Mazen [le nom de guerre de Mahmoud Abbas] veut se débarrasser de toutes les voix dissidentes. Il veut détruire le Fatah comme il a détruit les institutions de l’Autorité palestinienne. Pour moi, le Fatah est plus important que l’Autorité. C’est une cause à laquelle on adhère par volonté, parce que l’on est prêt à devenir martyr ou prisonnier, et non pour toucher un salaire. Personne ne peut être exclu de ce parti, sauf sur une base légale, et celle-ci, quoi qu’en dise Abbas, n’existe pas. Du temps d’Arafat, les congrès du Fatah servaient à apaiser les tensions internes. On en sortait avec des solutions. Abou Mazen fait le contraire. Il terrorise tous ses opposants. Plus personne n’ose le contredire au sein du comité central. Comment reconstruire le Fatah dans des conditions pareilles ?
    - Sur quoi repose votre conflit avec Mahmoud Abbas ?
    - Mon conflit avec lui est politique et non personnel. L’Autorité palestinienne, aujourd’hui, c’est l’Afrique : zéro démocratie ! Imaginez que des gens sont recrutés pour traquer les internautes qui critiquent Abbas sur Facebook ! Tout l’argent est accaparé par ses fils. Pour nous, Palestiniens, c’est quelque chose d’inconcevable. [...]
    - Etes-vous candidat à la succession de Mahmoud Abbas ?
    - Je ne veux pas de ce poste. Je soutiendrai toute personne capable d’assumer cette fonction et de répondre aux besoins des Palestiniens. Comme par exemple Marouane Barghouti [ancien héraut de la seconde Intifada, emprisonné à vie en Israël]. Mais je ne commettrai pas la bêtise d’élire un second Abou Mazen. Je veux une direction collégiale, qui, au lieu de brandir des slogans, offre des solutions. [...]"

*******************************************
Liban, Syrie & Hezbollah

- L'Iran livre des armes au Hezbollah avec des avions civils (Reuters) - "Selon Danny Danon, des officiers de la force d'élite Al Qods, une composante du Corps des gardiens de la révolution islamique, placent des armes et du matériel militaire dans des valises qui sont livrées au Hezbollah par des vols commerciaux en direction de Damas, en Syrie, et de Beyrouth ou au Liban par voie terrestre. "Il est clair que l'Iran reste le premier fournisseur d'armes et de matériel au Hezbollah, en violation flagrante d'un grand nombre de résolutions des Nations unies", écrit-il. "Le Conseil de sécurité doit condamner l'Iran et le Hezbollah pour la violation de ses résolutions"."
https://fr.news.yahoo.com/liran-livre-des-armes-au-hezbollah-avec-des-204853330.html

- La Russie et le Hezbollah travaillent « officiellement » ensemble en Syrie (Times of Israel) - "La coopération militaire opérait jusque là discrètement, mais le groupe terroriste chiite libanais veut désormais être une armée conventionnelle".
http://fr.timesofisrael.com/la-russie-et-le-hezbollah-travaillent-officiellement-ensemble-en-syrie/

*******************************************
Egypte

- Egyptian news site investigates Protocols of Elders of Zion, finds them to be true (Elder of Ziyon) - "I've discussed this before, but I am still amazed at how many Arabs so eagerly seek out conspiracy theories that give them less responsibility for their actions. Blaming, of course, the Jews". Les extraits de l'article égyptien sont très drôles.
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/egyptian-news-site-investigates.html

- 8 soldats égyptiens tués par l’explosion d’une voiture piégée dans le Sinaï (AFP) - "Trois jihadistes ont également été tués dans les combats qui ont suivi ; le nord de la péninsule du Sinaï est un repaire des djihadistes de l’EI".
http://fr.timesofisrael.com/8-soldats-egyptiens-tues-par-lexplosion-dune-voiture-piegee-dans-le-sinai/

*******************************************
Monde arabe

- Yémen : 12 civils tués dans un raid de la coalition arabe (Euronews) - "La coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite est régulièrement accusée de commettre des erreurs de frappes".
https://fr.news.yahoo.com/y%C3%A9men-12-civils-tu%C3%A9s-dans-175147727.html
Published by Occam
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 13:17
Published by Occam
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 13:16
France
 
- Conflit israélo-palestinien : Le CSA recadre France Inter, Gilles-William Goldnadel (Avocat, essayiste) - "Pour autant qu’ils souhaitent vraiment améliorer la rigueur de l’information sur le service public audiovisuel, Radio France et le CSA ont du pain noir sur la planche. C’est fatigant de faire le travail pour eux et de passer pour des grincheux".
http://www.causeur.fr/conflit-israelo-palestinien-le-csa-recadre-france-inter-41184.html
   "J’ai toujours développé l’idée que dans le cadre du conflit israélo-palestinien, la désinformation la plus sinueuse et insidieuse portait davantage sur ce qui n’était pas dit que sur ce qui l’était. Que le mensonge par omission était le plus dangereux. Que le manque d’esprit critique à l’égard des outrances de la partie palestinienne n’avait d’égal  que la focalisation abrasive et corrosive sur les fautes israéliennes. Que, quel que soit le regard que l’on porte sur les implantations juives et controversées dans les territoires, l’irrédentisme et la violence mortifère palestinienne les avaient précédées et n’avaient pas cessé.
    C’est un concentré de tout cela qui explique la dernière désinformation commise par la radio active de service public, qu’Avocats Sans Frontières et France-Israël ont dénoncée et que le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) vient de confirmer.
    Rappel du contexte : Fin juin 2016 une petite Israélienne habitant avec ses parents dans une implantation, est poignardée à mort dans son lit par un terroriste. Le 2 juillet à 13h, le correspondant de France Inter en Israël dit l’émotion que l’assassinat suscite dans le pays. Pour faire bonne mesure, il indique dans un reportage que le Quartette du Proche-Orient vient de condamner Israël « pour sa politique de colonisation ».
    Un auditeur, fut-il peu prévenu contre Israël, est en conséquence invité à en tirer la conclusion réflexe que c’est sans doute triste qu’une enfant juive ait été assassinée de cette atroce manière, mais que la responsabilité politique de ce geste irresponsable est à porter à l’unique débit du gouvernement de l’État juif.
    Il se trouve que, pour une fois, les diplomates du Quartette avaient tenu à être moins unilatéraux dans leur jugement, et qu’ils avaient symétriquement condamné les Palestiniens pour leur encouragement à la violence. La chose était tellement insolite que de nombreux journaux l’avaient souligné sans forcément s’en réjouir avec enthousiasme.
    Le CSA, dans sa décision signifiée le 2 novembre, a donc considéré que la radio avait « manqué de rigueur dans la présentation et le traitement de l’information ». Il en a donc sermonné les responsables de cette station souvent si sermonneuse. Il est à noter que la haute autorité a considéré que le journaliste oublieux et inéquitable n’avait pas été expressément « malhonnête ».
    Personnellement, je partage cet avis. C’est à la fois moins grave et pire. Étienne Monin, puisqu’il s’agit de lui, ne manifeste pas d’hostilité agressive à l’égard de la partie israélienne, ce n’est pas un militant encarté. Et, pour l’avoir connu quand il était chargé de la rubrique judiciaire, je le crois assez honnête homme. Il a, simplement, et comme beaucoup d’autres avant lui, baigné dans ce « palestinisme » islamo-gauchisant qui règne médiatiquement depuis quatre décennies. Indulgence aveugle extrême d’un côté, esprit critique acéré et vétilleux de l’autre. Depuis : le réflexe avant la réflexion.
    Je n’en dirais pas autant du correspondant de RFI, Nicolas Ropert, dans la même région. Un exemple risible et emblématique: un militant islamiste poste sur Twitter la photo de l’auteur en train de dîner en compagnie du Premier ministre israélien. Doux gazouillis de l’internaute pas franchement philosémite : « aux côtés du plus grand boucher d’Israhell ! ». Gentil cœur approbatif du journaliste de service public tenu théoriquement à la neutralité et la modération. On comprend un peu mieux ensuite l’étrange teneur de ses billets…
    Pour autant qu’ils souhaitent vraiment améliorer la rigueur de l’information sur le service public audiovisuel, Radio France et le CSA ont du pain noir sur la planche. C’est fatigant de faire le travail pour eux et de passer pour des grincheux."

- The Secret War of Agence France Presse against Israel, Yves Mamou (Gatestone Institute) - "It is so thoroughly a "pro-Palestinian news agency" that this French institution does not see anything unethical about hiring Palestinian activists as reporters: Nasser Abu Baker, the chairman of the Palestinian Journalists' Syndicate, the leading force for the boycott of Israeli journalists and media, also writes for the influential French news agency."
https://www.gatestoneinstitute.org/8742/agence-france-presse-israel

**************************************************
Israël

- Femmes israéliennes à l'épreuve du feu (AFP) - "Depuis des décennies, avant même la création de l'Etat d'Israël, les femmes occupent une place importante dans les forces armées, y compris dans les organisations historiques du Palmach et de la Haganah qui livrèrent la guerre d'Indépendance de 1948 et donnèrent naissance à Tsahal, aujourd'hui la plus puissante armée de la région. Israël est l'un des rares pays au monde où hommes et femmes, sauf exception, sont soumis à la conscription" ; "Les Israéliens de 18 ans sont appelés sous les drapeaux pour deux ans et huit mois, les Israéliennes pour deux ans. Celles qui veulent porter l'uniforme combattant doivent s'engager à huit mois supplémentaires. Cela ne dissuade pas les volontaires. Garçons et filles dorment sous les mêmes tentes et accomplissent les mêmes missions, explique Smadar, la recrue du bataillon Bardelass. "Ce qu'un homme peut faire, une femme peut le faire aussi"."
https://fr.news.yahoo.com/femmes-isra%C3%A9liennes-%C3%A0-l%C3%A9preuve-feu-105321486.html

- Israel’s Population Bomb is Disappearing, Elliott Abrams (Senior Fellow for Middle Eastern Studies)
http://blogs.cfr.org/abrams/2016/11/16/israels-population-bomb-is-disappearing/
   "Everyone knows that because Arab population growth rates in Israel and the West Bank far exceed Jewish ones, the percentage of the population that is not Jewish will rise steadily.  The only problem with that statement is that it is not true.
    As The Times of Israel has just reported, "The fertility rates of Jewish and Arab women were identical for the first time in Israeli history in 2015, according to figures released by the Israel Central Bureau of Statistics on Tuesday….Jewish and Arab women had given birth to an average of 3.13 children as of last year…."
    The explanation is a sharp drop in Arab Israeli birth rates while Jewish birth rates have been rising: “In 2000, the fertility among the country’s Arab population stood at 4.3 children per woman, while the fertility rate of Jewish women was 2.6. Since then the gap has narrowed as the Arab rate dropped off and the Jewish fertility rates steadily increased.”
    This high fertility rate is not simply an artifact of Israel’s growing ultra-Orthodox or Haredi population; the non-Haredi fertility rate is 2.6.  (This is, by the way, a far higher fertility rate than that of American Jews, which is 1.9; the replacement rate is 2.3.) The overall Israeli Jewish fertility rate of 3.13 also suggests that the population balance between Israel and the West Bank will not change: “Palestinian fertility on the West Bank has already fallen to the Israeli fertility rate of three children per woman, if we believe the Palestine Ministry of Health numbers rather than the highly suspect Central Bureau of Statistics data. In 1963, Israeli Arab women had eight or nine children; today they have three, about the same as Israeli Jews.”
    What are the political implications? Whatever they are, the debate must begin with facts rather than assumptions–including facts about population growth."

**************************************************
"Processus de paix"

- Where’s the Coverage? Incitement in Palestinian Textbooks (CAMERA) - "Last week David Bedein of the Israel Resource News Agency discussed the results of a review of 240 Palestinian children’s textbooks used in 400 UNRWA schools, including in the West Bank and east Jerusalem, as well as in Gaza. According to the Jerusalem Post, he found that the books “prepar[e] … children for war.” The Post reported that Bedein found, for example, “a math word problem asking students to use variables, including the number of Jews killed during the first and second intifadas,” as well as this poem [à lire sur le site]".
http://blog.camera.org/archives/2016/11/wheres_the_coverage_incitement_1.html

**************************************************
Autorité palestinienne

- Abbas ne paie plus les salaires des partisans de son rival Dahlane, Avi Issacharoff (Times of Israel) - "L’ennemi politique du président de l’AP menace de manifestations contre la Conférence générale du Fatah, organisée à la fin du mois".
http://fr.timesofisrael.com/abbas-ne-paie-plus-les-salaires-des-partisans-de-son-rival-dahlane/
   "Dans une mesure sans précédent, le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas a cessé de payer les salaires de 57 fonctionnaires de l’AP dans la bande de Gaza en raison de leur soutien présumé à son rival, l’ancien haut responsable du Fatah Mohamed Dahlane. Dahlane est considéré comme le plus grand opposant d’Abbas au sein du Fatah depuis qu’il a été expulsé de Ramallah en janvier 2011. Récemment, Dahlane a repris ses activités politiques, particulièrement dans la bande de Gaza, mais aussi en Cisjordanie, avec un fort soutien égyptien.
    Abbas a décidé en novembre, apparemment en réaction aux activités de Dahlane, de cesser de payer les salaires des partisans de ce dernier, a appris le Times of Israël. Selon des proches du président de l’Autorité palestinienne, il compte poursuivre ses efforts contre son rival et va au final bloquer les salaires de presque 500 alliés de Dahlane. Suite à cette mesure, Dahlane et ses partisans menacent d’organiser des manifestations dans la bande de Gaza et ailleurs pour protester contre la septième Conférence générale du Fatah, prévue le 29 novembre en Cisjordanie, et de s’opposer à sa légitimité.
    Dahlane a également contacté les dirigeants du groupe terroriste du Hamas dans la bande de Gaza pour demander la permission d’entrer dans l’enclave palestinienne pour rejoindre la manifestation et pour assurer des garanties de sécurité pour les manifestants. Cependant, beaucoup dans la bande de Gaza pensent que Dahlane ne compte pas participer lui-même à ces manifestations. Abbas travaille pour sa part avec les dirigeants du Hamas à l’étranger pour assurer la sécurité de ses propres partisans dans la bande de Gaza, qui comptent assister à la Conférence générale à Ramallah. [...]"

- Infighting clouds upcoming Palestinian leadership gathering (AP) - "Balata refugee camp mired in recent months with fierce shootouts between Palestinian security forces and Fatah-aligned gunmen, with the Palestinian leadership seen as corrupt and out of touch; 'I no longer want to fight Israel. I'm not willing to die for these officials who are only taking care of their families and letting us suffer'."
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4881602,00.html

**************************************************
USA

- Trump’s win puts a smile on al-Sisi and Assad’s faces, Smadar Perry (Ynet) - "The Egyptian leader expects Washington to stop nagging Cairo on human rights issues, and the Syrian president believes his problem will be solved once the new American president teams up with Russia’s Putin".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4878817,00.html

- Jews get attacked 2.5X more than Muslims in America. Muslims get 25X more headlines (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/jews-get-attacked-25x-more-than-muslims.html
   "The latest FBI Hate Crimes statistics report, for 2015, shows that the number of antisemitic hate crimes increased by 9% last year, from 609 to  664. Hate crimes against Jews outnumber hate crimes against every other religious group.
    But anti-Muslim hate crimes increased sharply, by 67%, so most of the news headlines concentrate on how awful that is. But still, it is only 257 attacks, far less than the number of antisemitic attacks. I'm not saying that it is great, and it is a worrying trend, but Jews remain  far more likely to be targets of hate crimes in America than Muslims are. Yet most of the news stories barely mention that.
    AP waited until the last sentence of the article to mention that most religious based hate crimes are against Jews. So did CNN. Fox buried it in paragraph 9. The Guardian made it sound like there were far more Muslim hate crimes than any other, with a quote from an "expert": "Levin said that Muslims were now the most disdained social group in the US, and have subsequently been subject to widespread prejudice." The Christian Science Monitor mentioned Jewish attacks in the second paragraph but the headline was about Muslims.
    One of the only news outlets that tried to be accurate was MassLive. Even though its headline also only mentioned Muslim victims, the first paragraph says: "The number of hate crimes reported against Muslims nationally jumped by 67 percent in 2015 — but a majority of religiously motivated hate crimes were still committed against Jews, according to statistics released Monday by the FBI." Now, was that so hard?"
Published by Occam
commenter cet article
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 09:57

 

Published by Occam
commenter cet article
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 09:56
Trump
 
- Le monde arabe étonnamment satisfait de la victoire de Trump, Avi Issacharoff (Times of Israel) - "Beaucoup d’états arabes en veulent à Clinton pour son soutien au Printemps arabe et aux Frères musulmans en Egypte".
http://fr.timesofisrael.com/le-monde-arabe-etonnamment-satisfait-de-la-victoire-de-trump/
   "Les réactions mercredi dans certaines parties du Moyen Orient à la victoire surprise de Donald Trump étaient peut-être aussi inattendues que sa victoire elle-même.
    En Egypte, les dirigeants, dont le président Abdel-Fattah el-Sissi, avaient du mal à cacher leur satisfaction devant la défaite d’Hillary Clinton. Selon les médias égyptiens, Sissi a été le premier dirigeant étranger à appeler Trump pour le féliciter. Il a souhaité bonne chance à Trump et a exprimé son espoir que son mandat entraîne un épanouissement des relations américano-égyptiennes.
    Ce que Sissi n’a pas exprimé ouvertement, mais qui a été dit pour lui par l’un de ses proches au Parlement égyptien, Mustafa Bakri, était que la victoire de Trump était perçue comme « un coup porté aux Frères musulmans. »
    Cette satisfaction se retrouve dans d’autres pays arabes, dont ceux du Golfe, et même en Arabie saoudite, qui n’ont pas oublié ou pardonné à Clinton et au président américain Barack Obama leur soutien au Printemps arabe. Les dirigeants arabes n’ont jamais pu comprendre la position adoptée par Clinton, qui était alors secrétaire d’Etat, et a soutenu l’élection démocratique des Frères musulmans au Caire en 2012.
    Les médias égyptiens publiaient mercredi des citations flatteuses de Trump sur Sissi, et décrivaient le « choc » dans les pays rivaux comme le Qatar, qui soutient les Frères musulmans. L’un des articles décrivait en détail la donation d’un million de dollars du Qatar à la Fondation Clinton. Le journal qatari Al Arab, au contraire, décrivait la victoire de Trump comme un « séisme politique sans précédent ».
    Dans les pays dit pro-Frères musulmans du Qatar et de la Turquie, la réaction a en effet été discrète, les deux pays adoptant une attitude attentiste sur la future politique de Trump au Moyen Orient. L’Iran, pour sa part, ne paniquait certainement pas. Le général de brigade Hossein Salami, vice-commandant des Gardes de la révolution iraniens, a déclaré que l’élection de Trump ne signifiait pas nécessairement que les politiques de Washington envers l’Iran changeraient, même sur l’accord nucléaire que Trump a tant critiqué.
    Les Palestiniens étaient cependant visiblement déçus. L’Autorité palestinienne à Ramallah aurait préféré voir Clinton gagner et pousser Israël à la reprise des négociations de paix là où elles s’étaient arrêtées. Et pourtant, leur déception d’Obama a également eu un effet. Pendant huit ans, ils ont attendu un réel développement sous sa direction, et cela n’est jamais arrivé. A présent, les Palestiniens pensent qu’il y a une possibilité qu’Obama initie une action politique spectaculaire, ou appuie leur cause devant le Conseil de sécurité des Nations unies pendant les deux derniers mois de son mandat.
    Cependant, certains politiques palestiniens gardent espoir qu’un président républicain puisse les surprendre. Ils remarquent, en privé, que certains présidents républicains, comme George W. Bush, avaient adopté une position dure envers Israël et les implantations. Et ils affirment que Trump ne tiendra jamais sa promesse de campagne de déplacer l’ambassade américaine en Israël de Tel Aviv à Jérusalem."

*******************************************
"Processus de paix"

- PA TV: Israel murdered Arafat, now targeting Abbas - "the plot is renewed" (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=19074
   "Today, November 11, is the anniversary of former Palestinian Authority Chairman Yasser Arafat's death and on this occasion the PA traditionally repeats its libel that Israel murdered Arafat with poison. This year is no exception. In a new video, which PA TV has been broadcasting several times daily the last few days, Israel "and its allies" are accused of committing "the murder with poison". In addition, PA TV suggests that Israel is plotting to murder PA Chairman Abbas as well, stating that "the plot is renewed" [...]"

- Once again, Abbas brags about how he hasn't made a single concession to Israel for peace (Elder of Ziyon) - "Abbas is bragging once again that no concessions have been made by the PLO since before Oslo, let alone during his entire term as Arafat's successor. None. During that time period, Israel has has allowed terrorist leaders to move into the territories, it has given up land, it has accepted a two state solution. And the Palestinians have done literally nothing for peace since 1988 - according to their own leader".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/once-again-abbas-brags-about-how-he.html

- Wikileaks: Clinton advisor - Netanyahu never abandoned two-state outcome (AIJAC) - "Yesterday, Wikileaks' published an email discussion  between Hillary Clinton's top advisors that occurred the day after Netanyahu's re-election which confirmed that Netanyahu had spent "dozens of hours of convos" with Clinton "where he not only support[ed] a two-state solution but actively negotiated to bring it about"."
http://aijac.org.au/news/article/wikileaks-clinton-advisor-netanyahu-never-abando

*******************************************
Judée-Samarie

- Palestinian leadership tensions flare amid Arafat death anniversary (Reuters) - "Speaking at a memorial commemorating the 12th anniversary of the death of Palestinian leader Yasser Arafat, Abbas implies that one of his political opponents in Fatah are responsible for the former leader's death"; "Although he stopped short of naming suspects, Abbas's comments were widely seen as referring to his main political rival—Mohammad Dahlan, a former Fatah security chief".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4877926,00.html

- Nearly 1/4 of all West Bank Arab worker income is from Israel (Elder of Ziyon) - "While joblessness increased across the board, there are still nearly 112,000 Arabs working in Israel or Israeli settlements, about 13% of the workforce. But Arab workers in Israel get more than double the income of those in the West Bank, 222 shekels a day compared to 97. They also work fewer hours every week. This means that nearly a quarter of the total income of West Bank Arabs comes from Israelis".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/nearly-14-of-all-west-bank-arab-worker.html

*******************************************
Egypte

- Un général égyptien tué dans le nord du Sinaï (Reuters) - "Un général de l'armée égyptienne a été tué par balles vendredi à El Arish, dans le nord du Sinaï où les djihadistes de l'Etat islamique multiplient les actes de guérilla".
https://fr.news.yahoo.com/un-g%C3%A9n%C3%A9ral-%C3%A9gyptien-tu%C3%A9-dans-le-nord-du-171151814.html

*******************************************
Syrie

- Syrie : des civils tués par une frappe de la coalition (AFP) - "Vingt civils ont été tués par des frappes de la coalition internationale dirigée par Washington près de Raqqa" ; "Selon l'OSDH, "20 civils dont neuf femmes et deux enfants ont été tués" dans des frappes de la coalition".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/11/09/97001-20161109FILWWW00261-syrie-des-civils-tues-par-une-frappe-de-la-coalition.php

*******************************************
Monde arabe

- « Mort à l’Amérique, mort à Israël ! » à la COP22 au Maroc où un drapeau israélien a été brûlé (AFP)
http://fr.timesofisrael.com/mort-a-lamerique-mort-a-israel-a-la-cop22-au-maroc-ou-un-drapeau-israelien-a-ete-brule/
   "La présence du drapeau israélien sur le site de la conférence internationale sur le climat à Marrakech a suscité des critiques au Maroc, rejetées par les organisateurs marocains de la COP22 comme de « l’exploitation politicienne ».
    Mercredi, entre 200 et 300 personnes ont manifesté devant le Parlement à Rabat pour dénoncer la présence du drapeau israélien aux côtés des 196 autres États membres de la Convention sur le climat, sur le site de la COP22 qui s’est ouverte lundi à Marrakech. « Mort à l’Amérique, mort à Israël ! », ont scandé les manifestants, qui ont brûlé un drapeau israélien. « Le drapeau israélien à la COP22, c’est une reconnaissance symbolique par le Maroc de l’Etat d’Israël, c’est inacceptable », a dénoncé un manifestant, interrogé par l’AFP. [...]"
 

*******************************************

UNESCO

- Quand l'Unesco s'autodétruit, Roger-Pol Droit (Les Echos) - "Quand ceux-là mêmes qui ont pour mission de défendre éducation et culture se mettent à travestir les faits, déforment les noms, biaisent les discours, ils se renient - car ils détruisent ainsi ce qu'ils sont chargés de défendre et de promouvoir. C'est une situation de honte, telle qu'il n'est pas possible de se taire. Que la France ait pu voter le premier de ces textes, et se soit abstenue - seulement abstenue ! - à la ratification du second est également une honte".
http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0211456495921-quand-lunesco-sautodetruit-2040297.php?BE3GZBjh8RVgTVza.01
   "Ce n'est pas un incident. Ce serait même une grave erreur de banaliser cette histoire. Les résolutions que l'Unesco vient d'adopter à propos de Jérusalem suscitent à juste titre un scandale international, et le Premier ministre italien, Matteo Renzi, comme beaucoup d'autres, s'honore de les juger inacceptables. En effet, dans ces textes, le lieu historique du Temple de Jérusalem est dorénavant désigné par son seul nom arabe (Al Buraq), comme si le judaïsme et son histoire n'avaient jamais existé. Ces résolutions défendent exclusivement le point de vue musulman et palestinien sur l'esplanade des Mosquées et sur cette partie de la Ville sainte, sans souci ni des juifs ni des chrétiens. Leur adoption est donc choquante, aussi bien d'un point de vue religieux et culturel qu'historique.
    Elle se révèle de surcroît monstrueuse d'un point de vue philosophique. Il faut expliquer pourquoi. En rappelant d'abord que l'Unesco fut une institution particulièrement philosophique, dans ses principes et ses textes fondateurs. Elle fut créée à partir d'une idée précise de la raison et du savoir : la compréhension mutuelle garantit la paix, les guerres proviennent du mépris et de l'ignorance réciproques. Son Acte constitutif, adopté à Londres le 16 novembre 1945, stipule que « les guerres prenant naissance dans l'esprit des hommes, c'est dans l'esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix ». Le texte - inspiré par l'Américain Archibald MacLeish (1892-1982), bibliothécaire, poète, prix Pulitzer - constitue, de fait, une des déclarations capitales du XXe siècle. Au coeur des ténèbres, il a marqué la résurgence d'une philosophie des Lumières. Surtout, il a promu cette idée régulatrice : les forces de l'esprit - sciences, éducation, culture - se doivent d'être des remparts contre la barbarie. C'est pourquoi il fut un temps, je m'en souviens, où je m'honorais d'avoir, au sein même de l'Unesco, publié de nombreux textes sur l'histoire de cette institution et sa portée.
    Elle se révèle de surcroît monstrueuse d'un point de vue philosophique. Il faut expliquer pourquoi. En rappelant d'abord que l'Unesco fut une institution particulièrement philosophique, dans ses principes et ses textes fondateurs. Elle fut créée à partir d'une idée précise de la raison et du savoir : la compréhension mutuelle garantit la paix, les guerres proviennent du mépris et de l'ignorance réciproques. Son Acte constitutif, adopté à Londres le 16 novembre 1945, stipule que « les guerres prenant naissance dans l'esprit des hommes, c'est dans l'esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix ». Le texte - inspiré par l'Américain Archibald MacLeish (1892-1982), bibliothécaire, poète, prix Pulitzer - constitue, de fait, une des déclarations capitales du XXe siècle. Au coeur des ténèbres, il a marqué la résurgence d'une philosophie des Lumières. Surtout, il a promu cette idée régulatrice : les forces de l'esprit - sciences, éducation, culture - se doivent d'être des remparts contre la barbarie. C'est pourquoi il fut un temps, je m'en souviens, où je m'honorais d'avoir, au sein même de l'Unesco, publié de nombreux textes sur l'histoire de cette institution et sa portée.
    La même volonté anime les récentes résolutions concernant Jérusalem. Pourtant, elles atteignent quelque chose de neuf dans le registre de l'absurde et de l'insupportable. Parce qu'elles franchissent le cap de la réécriture subreptice de l'histoire, de la falsification des noms, de l'effacement de la mémoire. S'agissant de documents internationaux officiels, c'est inacceptable. S'agissant de résolutions de l'Unesco, cela devient proprement monstrueux - et la directrice générale, Irina Bokova, a tenté d'exprimer quelques réticences. Car les sciences, l'éducation, la culture - tout simplement la pensée - exigent comme conditions premières l'exactitude des termes et le respect des faits, autrement dit la vérité. Vouloir combattre la politique israélienne est une chose, faire comme si le mur occidental et le mont du Temple n'étaient pas juifs est d'une tout autre nature.
    Il ne s'agit donc ni d'une simple faute ni d'un incident de parcours. Quand ceux-là mêmes qui ont pour mission de défendre éducation et culture se mettent à travestir les faits, déforment les noms, biaisent les discours, ils se renient - car ils détruisent ainsi ce qu'ils sont chargés de défendre et de promouvoir. C'est une situation de honte, telle qu'il n'est pas possible de se taire. Que la France ait pu voter le premier de ces textes, et se soit abstenue - seulement abstenue ! - à la ratification du second est également une honte. Dans les deux cas, envers l'Unesco comme envers la France, il s'agit d'une forme particulière de honte - face aux principes trahis, à la langue trafiquée, à la vérité flouée. Une honte philosophique, en fait."
Published by Occam
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 22:26

- Let's Wave These, Urif Fink (TCIP)

Published by Occam
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 22:25
Attentat Beit El
 
- 3 soldats israéliens blessés dans une attaque à main armée près de Beit El (Times of Israel) - "Les médias palestiniens ont annoncé que l’homme armé qui a blessé trois soldats israéliens à un checkpoint proche de Ramallah était un policier de l’Autorité palestinienne de Qabatiya, près de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie" ; "Le groupe terroriste palestinien du Hamas a salué l’attentat, le qualifiant de « message fort face aux crimes israéliens »."
http://fr.timesofisrael.com/2-soldats-israeliens-blesses-dans-une-attaque-a-main-armee-pres-de-beit-el/
- Cisjordanie : trois soldats israéliens blessés après une attaque à l'arme à feu (i24) - "Trois soldats ont été blessés, dont un grièvement, dans une attaque à l'arme à feu lundi après-midi par un terroriste nommé Muhammad Turkman, appartenant à l'unité d'élite de la police palestinienne qui avait accès à un point de passage réservé aux politiques, juges et policiers palestiniens".
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/128997-161031-israel-tirs-sur-des-soldats-dans-la-region-du-golan-aucun-blesse

- Fatah glorifies PA Police officer-turned-terrorist: "Heroic Martyr" (PMW) - "Emphasizing his position with the Palestinian Authority Police, Mahmoud Abbas’ Fatah Movement glorified the perpetrator of yesterday's terror attack as a “heroic Martyr” and “the Martyr police officer”. Terrorist Muhammad Turkeman shot and wounded 3 Israeli soldiers".
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=18944
- The only place where police are praised for attempted murder (Elder of Ziyon) - "The official Fatah Facebook page praises Muhammad Turkeman, the PA police officer who shot and wounded three Israeli soldiers at a checkpoint on Sunday, calling him a "hero martyr." In normal countries, police officers are praised for saving lives, not attempted murder. And Turkeman (whose ancestors are from Turkmenistan*, not the area around Palestine) is not even the first police officer to shoot at Israelis at a checkpoint near Beit El. Amjad Sukkari performed a nearly identical attack in January, also wounding three Israelis. And he was praised too".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/the-only-place-where-police-are-praised.html

- Where's the Coverage? Palestinian Police Officer Commits Terror Attack (CAMERA) - "This is not the first instance of PA security forces perpetrating a terrorist attack"; "What that Palestinian state might look like can perhaps be discerned from its institutions and apparent values and those tasked with upholding them".
http://blog.camera.org/archives/2016/11/wheres_the_coverage_palestinia_17.html

******************************************
Autorité palestinienne

- La rivalité Abbas – Dahlane est une sitcom palestinienne avec d’immenses conséquences, Avi Issacharoff (Times of Israel) - "pourquoi Abbas s’est-il jeté dans les bras des Frères musulmans, et peut-être même dans ceux du Hamas, quelques jours à peine après avoir été traité de traître par un haut responsable du Hamas dans la bande de Gaza ? La réponse est simple : Mohammad Dahlane. Cet ancien responsable important du Fatah, qui a défié Abbas pendant des années, a réussi cette semaine dans des domaines où même le Hamas avait échoué. Il a réussi à avoir Le Caire de son côté dans son combat contre Abbas, et a prouvé à quel point le statut d’Abbas était faible et précaire dans le monde arabe. De plus, Dahlane a organisé une série de manifestations en Cisjordanie contre l’AP et Abbas, auxquelles ont participé des centaines de militants du Fatah".
http://fr.timesofisrael.com/la-rivalite-abbas-dahlane-est-une-sitcom-palestinienne-avec-dimmenses-consequences/

******************************************
"Processus de paix"

- PA official defends naming school after mastermind of Munich Olympics massacre (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=18941
   "Following Palestinian Media Watch's report on a new Palestinian Authority school named after Salah Khalaf, one of the planners of the murders of the 11 Israeli athletes at the Munich Olympics in 1972, District Governor of Tulkarem Issam Abu Bakr, who is a PA official, defended the naming of the school after the terrorist.
    After the Israeli Prime Minister's Arabic spokesman Ofir Gendelman responded to PMW's report and tweeted about the naming of the "Martyr Salah Khalaf School," the PA official replied with praise for the terrorist and others like him, stating that Palestinians will never forget them:
   "The occupation is deluded if it thinks that the Palestinian people can change its culture and forget its leaders, Martyrs Yasser Arafat, Khalil Al-Wazir (Abu Jihad), Salah Khalaf, and a great number of the fighters who sacrificed their blood for the freedom, independence, and establishment of the independent Palestinian state whose capital is Jerusalem." [Ma'an, independent PA news agency, Oct. 26, 2016]
    Fatah also glorified the Munich Olympics massacre this week, honoring Muhammad Daoud Oudeh, another of the planners of the terror attack, boasting that they "executed" the Israeli athletes "in the heart of Germany" [...]"

******************************************
Egypte

- Quatre soldats égyptiens tués dans le Sinaï (AFP) - "Les quatre soldats ont été tués au cours d'opérations militaires conduites autour des localités d'El-Arich, Rafah et Cheikh Zoueid, non loin de la frontière avec la bande de Gaza, selon le général de brigade Mohamad Samir. Six jihadistes ont été tués au cours de ces opérations et d'autres ont été arrêtés, selon la même source. Toujours à El-Arich, trois policiers et trois civils ont par ailleurs été blessés quand un kamikaze a fait exploser son véhicule près d'un convoi des forces de sécurité, a indiqué le ministère de l'Intérieur. L'EI a revendiqué cette attaque".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/10/30/97001-20161030FILWWW00169-quatre-soldats-egyptiens-tues-dans-le-sinai.php

******************************************
Liban, Syrie & Hezbollah

- Le Liban élit un allié du Hezbollah à la présidence (Times of Israel) - "Le nouveau président libanais Michel Aoun a inclus dans son discours de prise de fonction un avertissement à l’« ennemi » israélien".
http://fr.timesofisrael.com/le-liban-devrait-elire-a-la-presidence-un-allie-du-hezbollah/
- Portrait de Michel Aoun, le nouveau président libanais proche du Hezbollah (i24) - "Figure de la lutte le confessionnalisme et la corruption, il est qualifié d’opportuniste par ses détracteurs et se voit également reproché le népotisme dont il fait preuve et qu’il était supposé combattre, en nommant des membres de sa famille à des postes clés. Dans un nouveau coup de théâtre dont il est coutumier, il signe le 6 février 2006, un document d'entente avec le Hezbollah. Le dirigeant Hassan Nasrallah lui apportera par la suite son appui total pour l'élection présidentielle" ; "Cette nouvelle alliance, entre le chef du parti terroriste et le désormais nouveau président libanais, représente une menace supplémentaire à laquelle Israël doit faire face. La victoire du général a d'ailleurs été décriée par de nombreux médias israéliens. Le quotidien Israel Hayom proche du gouvernement, a tenté quelques jours avant l’élection de décrypter les enjeux d’une telle entente : "L’Iran étendra sa mainmise sur le Liban, personne ne dérangera le gouvernement en demandant le désarmement du Hezbollah et de remettre ses armes à l’Etat." Le journal israélien précise que "les Saoudiens seront furieux que le niveau d’alerte en Israël concernant le Liban monte d’un cran"."
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/128998-161031-portrait-de-michel-aoun-le-nouveau-president-libanais-proche-du-hezbollah
- Liban : Hariri va tenter de concilier les extrêmes (AFP) - "Saad Hariri, principale personnalité sunnite libanaise, est redevenu jeudi Premier ministre après une éclipse de cinq ans, mais le plus dur reste à faire: former un gouvernement regroupant des courants politiques opposés" ; "« L’opinion dominante, c’est que le Hezbollah et l’Iran sont les grands gagnants, » confie le chef de la faculté des sciences politiques de l’Université américaine de Beyrouth".
http://fr.timesofisrael.com/liban-hariri-va-tenter-de-concilier-les-extremes/

- Syrie : 41 civils tués dans des tirs des rebelles (AFP) - "L'envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, s'est dit "horrifié" et "choqué" par ces tirs, évoquant de possibles "crimes de guerre"."
https://fr.news.yahoo.com/syrie-38-civils-tu%C3%A9s-tirs-rebelles-%C3%A0-alep-095409348.html

******************************************
Afghanistan

- Afghanistan : 30 civils tués dans un raid de l'Otan à Kunduz (i24) - ""J'ai le coeur brisé. J'ai perdu sept membres de ma famille. Je veux savoir, pourquoi ces enfants innocents ont été tués. Étaient-ils des talibans ?", a lancé Taza Gul, un travailleur manuel de 55 ans". Et il s'agit d'un bombardement occidental. A quand les manifestations et les appels à une enquête de l'ONU ?
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/129274-161103-afghanistan-30-civils-tues-dans-un-raid-de-l-otan-a-kunduz

******************************************
Yémen

- Yémen : 60 morts dans des raids contre un centre de détention (AFP) - "Soixante personnes, en majorité des détenus, ont été tués dans l'ouest du Yémen dans des raids aériens attribués à la coalition arabe sous commandement saoudien" ; ""Nous nous apprêtions à nous coucher lorsqu'une frappe nous a visé. Nous avons fui et une deuxième frappe nous a touché à nouveau, au même endroit", a déclaré un blessé à l'AFP" ; "Samedi encore, au moins 17 civils sont morts dans le sud-ouest du Yémen lors de raids aériens de la coalition arabe".
https://fr.news.yahoo.com/y%C3%A9men-60-morts-raids-contre-centre-d%C3%A9tention-125449333.html

******************************************
Points de vue

- Pourquoi j'ai décidé de boycotter le nouveau film de Ken Loach, Claude Askolovitch (Slate) - "Ce qui m'arrive, moi, cinéphile, qui doit dire au revoir à Loach, résume la condition du juif de gauche, dans notre époque tordue".
http://www.slate.fr/story/127418/juif-gauche-film-ken-loach
   "[...] Je n'irai pas, parce que Loach me blesse. De toutes ses colères, il en est une que je ne supporte plus, ou plutôt : dont je ne supporte plus les conséquences. Par amour des Palestiniens, Loach a décidé que l'État d'Israël devait devait être retranché de l'humanité commune. Il fait partie des organisateurs du boycott de l'État juif. Un boycott complet définitif, n'excluant pas même les artistes, les universitaires, les intellectuels, tous renvoyés à une culpabilité commune, tous n'étant que des déclinaisons ou des appendices de la politique de Benjamin Nétanyahou.
    Cela fait des années que cela dure. Que Loach répond méchamment à ses admirateurs israéliens qui lui demandent de faire la différence, de comprendre qu'ils ne sont pas la politique de leur gouvernement. Il n'en démord pas. Il ne va pas en Israël, refuse que ces films soient célébrés là-bas, encourage ici le rejet de ces Israéliens qui pourtant, sur la question palestinienne, pensent comme lui [...]
    Le refus de tout contact, l'expulsion de la normalité de tout Israélien, quel qu'il soit, quoi qu'il pense, va bien au-delà de la détestation d'une politique. Loach ressemble à un mauvais judoka égyptien. Il ne serait pas un homme admirable, je n’y prendrais pas garde. Mais c'est justement parce qu'il est admirable, c'est justement parce que je suis en accord spontané avec lui, sur – comment quantifier cela – 80, 95% de ses positions, que je n'irai plus le voir. Parce que même Dieu, nous dit la Bible aurait épargné Sodome pour une poignée de justes. Loach est plus grand que Dieu. Il ne voit aucun juste, aucun être humain, sur la scène israélienne ?
    Ce refus absolu me renvoie à d'autres refus. Israël est le juif des nations, c’est un vieux débat. Je ne crois pas que Loach soit antisémite. Sinon, je n'y prendrais pas garde. Au contraire: il est un des humanistes les plus intransigeants ce cette planète. Mais c'est justement parce qu'aucune injustice ne le laisse indifférent, que son son appel militant à exclure du possible chaque habitant de pays où vit une part de ma famille (et ils sont, là-bas, des électeurs de gauche, et détestent la droite bondieusarde et préfasciste israélienne plus encore que Loach peut la détester, puisqu'ils la subissent) est horrible. Un ami du genre humain, un ami incontestable du genre humain, est l'ami de tout le genre humain, sauf de l'Israélien. L'Israélien  ne souffre pas. L'Israélien ne milite pas. L'Israélien n'a pas de conscience de classe. L’Israélien ne subit pas la violence. L'Israélien est sans excuse. L'Israélien ne mérite pas Loach. Me voilà donc, désolé, forcé de me dire Israélien. Je ne le mérite pas non plus.
    Ce qui m'arrive, moi, cinéphile, qui doit dire au revoir à Loach, résume la condition du juif de gauche, dans notre époque tordue. Nous sommes, sauf à fermer les yeux sur nos tourments, forcés de choisir entre nos vérités. Nous pouvons, ou bien, nous couper de notre idéal, considérer que Ken Loach est un salaud et toutes les vraies gauches – n'est-ce pas Monsieur Corbyn – potentiellement antisémites... [...]
    Ou bien nous pouvons nous couper de notre imaginaire et de notre intime, faire comme si Israël ne nous concernait pas, prétendre que les mille liens qui nous attachent à ce pays n'ont aucune importance, et rester dans la danse du progressisme farouche et immaculé. Être des résistants! Ainsi, en 1968, joli mois de mai, les juifs gauchistes s'étonnaient mais ne disaient rien, de trouver à la Sorbonne, au cœur de tous les fatras sublimes du temps, une littérature antisioniste qui ne faisait aucune part à leur histoire propre. Il y a peu, les indignés israéliens, qui occupaient les rues parce que la spéculation immobilière leur interdisait Tel Aviv, ne savaient pas s’ils seraient acceptés par les Indignés de la maison mère, gauchistes espagnols qui faisaient mine d’ignorer que la conscience de classe, les réflexes générationnels, n’ont pas d’origine… Il faut, Israélien, pour être admis en progressisme, vomir spécifiquement son pays, ce qu’on ne demande à aucun internationaliste. Il faut, juif, pour chanter l’Internationale avec les autres, déchirer son histoire, ce qui n’est demandé à personne…
    Nous, juifs de gauche, ne ne sommes pas forcés de hurler avec les loups. Mais nous devons tolérer. Soit, accepter ce que Benjamin Nétanyahou nous représente… un peu. Soit admettre que le plus merveilleux des cinéastes puisse gloser, comme un étourneau  politique, sur «la complicité de leaders sionistes» avec le nazisme – il a dit ça aussi, sans être repris: on ne répond pas à Ken Loach. Nous revivons avec Loach que ce que nous avons déjà connu avec Stéphane Hessel, paix à son âme, qui trouvait l’occupation allemande au temps du nazisme singulièrement plus «inoffensive» que l’occupation israélienne en Palestine.. Un homme, unanimement admiré dans notre famille, s'arrange, régulièrement, pour nous écorcher, en parlant comme un idiot de ce qui nous fait vivre et souffrir.
    La plupart du temps, nous, les derniers juifs de gauche, n'en parlons pas. Cette fois, je sors du placard. Je n’en fais pas des tonnes. Simplement, je n'irai pas. C'est, quand j'y réfléchis, peut-être stupide. Après tout, je ne me suis jamais interdit Céline ou Drieu (Drieu qui m’ennuie, pardon) sachant que ces deux là était antisémites, et avec d'autres conséquences… Mais justement. Loach n'est pas Céline. Loach est à moi. Il est ce que j’ai de plus admirable, si Israël est parfois ce que j’ai de plus tendre. [...]"

- World is silent, except when it comes to Israel, Ben-Dror Yemini (Ynet) - "Millions are being killed around the world, but nearly all protests, articles and rallies are against Israel; this manipulative and poisonous protest paves the way for the world’s silence in light of the massacres and crimes that are really taking place".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4872522,00.html
   "The massacre in Mosul and its surroundings has already begun. Everyone is killing and massacring everyone. Not just ISIS. The world is watching. The world knows. And the world is keeping quiet. Only several weeks ago, it happened in Aleppo in Syria. The big hospital was ruined. The world knows, watches and keeps silent. [...]
    It didn’t start today. Since World War II, 86 million people have been killed, and mainly slaughtered. According to a study of the American Public Health Association, the figure is 190 million. Five million in Congo. And the world kept quiet. A million during the Russian invasion and control of Afghanistan. And the world kept quiet. Three million in Bangladesh’s war of independence. And the world kept quiet. About half a million in Algeria’s war of independence. And the world kept quiet. Millions of children, refugees and hungry people in Nigeria and Somalia, because of jihad, and the world kept quiet. Most of these wars included similar—and even more serious—massacres than the one taking place in Syria. And the world kept quiet.
    Just to put things in proportions, 80,000 to 120,000 people have been killed in all of Israel’s wars against Arab countries, and about 12,000 were killed as part of Israel’s control over the Palestinians. A majority of the people killed in the world are innocent. An absolute majority of those killed in Israel’s wars against the Palestinians are either fighters or terrorists.
    But let’s not say that the world in general, and the free world in particular, does not have a conscience. On the contrary: a protest is going on. A protest against Israel. Almost exclusively against Israel. Millions are being killed in the world. But the protests, the articles, the rallies are mainly against Israel. Most of the resolutions of the United Nations’ Human Rights Council, in its previous and current round, are against Israel.
    While Israel’s contribution to world violence is insignificant, most of the world’s protest is against Israel. Masses filled up the squares of London, San Francisco, Paris and Amsterdam in protest of Israel’s “massacre” of the Palestinians, a massacre that never happened. There have been nearly zero protests against the rest of the massacres in the world.
    When it’s not about Israel, the world is not only silent, it is also hypocritical. Over the last weekend, protestors disrupted an event on a campus in London in which an Israeli was slated to perform. The protestors came from the countries which carry out the greatest massacres, and were joined by young members of the British Left and the Labour Party [...]
    One can understand why international bodies are keeping quiet in light of real crimes in the world, while incessantly condemning Israel. These bodies have a dark majority. The problem is that those who are supposed to deal with human rights are joining this dark majority. And when representatives from Israel participate in international forums and talk about Israel’s crimes in front of representatives of the countries responsible for crimes against humanity, and when they address left-wing organizations in the world that are staying silent in light of the real crimes and are only condemning Israel, they are aiding to this enormous fraud. This is not concern for human rights; this is a moral crime."
 
Published by Occam
commenter cet article

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages